Culture

Mort brutale de la chanteuse nigérianne : La violence conjugale provoquée et entretenue par un mari envers son épouse artiste est insaisissable !

La mort brutale de la chanteuse nigérianne – associée à celles de nombreuses Kongolaises anonymes – m’a inspiré les réflexions ci-dessus : LA VIOLENCE CONJUGALE ! Provoquée et entretenue par un mari envers SON ÉPOUSE ARTISTE est insaisissable ! Dans la mesure où les communs de mortels s’arrêtent à l’aspect physique, aux troubles fréquents de comportements du mari, à sa méchanceté, à sa force physique, à son caractère belliqueux.. Sans pénétrer le phénomène pour en saisir les tenants et les aboutissants… C’est de haut en bas qu’il faudrait scruter le problème… D’où provient cette bestialité, non contrôlée, au point de donner la mort ? A un être qu’on prétend aimer ?

Bien sûr toute une littérature existe sur les violences conjugales… Pourquoi la concernée ne fuit-elle pas un tel enfer ? Une victime consentante ! En dehors de la violence, le mari est d’une telle gentillesse que personne n’accepte les blessures de son épouse artiste… Qui est artiste ? Tout homme et pu toute femme sensible à l’influence spirituelle ! En d’autres mots, au moment du délicat processus d’appropriation artistique, l’épouse ou du moins ” son moi ” s’engage vers les sommets lumineux – suivant le degré de pureté – pour en capter quelques raies de la beauté céleste et les ramener ici-bas suivant son inclinaison et sa culture… Il en fait un objet d’art… Durant ces quelques moments, elle est recouverte d’une sorte de manteau ” spirituel ” rempli de beauté…

Un conjoint non préparé voudrait saisir ce rayonnement pour en faire son bien privé… N’est-il pas avant tout son mari ? Et elle, sa chose ? L’artiste, elle-même, n’est pas consciente de sa métamorphose momentanée… Elle rentre très fatiguée du studio et ou du concert… Le mari aimerait qu’elle reproduise, pour lui seul, cet éclat extraordinaire… D’où le conflit… D’où la récurrence de conflits, de méchancetés… Aucun conseil, fût-il d’un pasteur, ne peut tenir… Car, le mari devenu hyper jaloux ne peut pas obtenir quelque chose qui n’est pas matériel…

Tout au long de mes nombreuses représentations théâtrales, j’ai eu quelques occasions d’assister à la naissance d’un amour profond/un flash/un coup de foudre entre un acteur et une actrice présents sur la scène… Et un tel lien les a menés vers le mariage… Au-delà de trente ans ! Ailleurs après le spectacle, on assiste, dans les coulisses, à un autre spectacle dégradant… C’est alors que l’on réalise, par expérience durablement vécue, qu’il existe deux sources d’inspiration… Autant l’artiste – sensible à l’influence spirituelle – est résolument tourné vers les sommets lumineux ; autant le non sensible n’a qu’une seule direction à emprunter, celle qui mène au bas-fond, d’où il tire sa substance , ses chansons et ses danses qui n’élèvent personne…

Au contraire ! Qui pousse vers la laideur… Le non amour véritable… C’est alors qu’on réalise tout le chemin qu’on doit parcourir pour imprimer une autre orientation à l’art afin qu’il nous rende de fiers services, ceux de nous réveiller du long sommeil de plomb… Et de nous tenir éveillés pour nous faufiler dans le but réel de l’existence humaine : Aimer et être aimé ! C’est ainsi que, par expérience vécue, on comprendra que l’art n’est pas une activité humaine spécifique, ni un passe temps favori et encore un luxe… Mais que l’art – le chemin par lequel passe la beauté céleste – est un DON du Créateur… Une nourriture de l’esprit humain en éveil ! Merci Seigneur de cette grâce !

Katsh

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top