ENERGIE

Moteur de la croissance économique et du développement communautaire : Kibali Goldmines, un exemple remarquable des partenariats mutuellement bénéfiques ”.


” Depuis sa création, Kibali Goldmines a créé une valeur énorme pour toutes ses parties prenantes et constitue un exemple remarquable de ce que les partenariats mutuellement bénéfiques peuvent accomplir ”. Propos tenus par le Président Directeur Général de Barrick Gold Corporation (Actionnaire-gérant de cette mine de classe mondiale), le mardi 05 juillet, au cours de la 45e conférence de presse trimestrielle de la coentreprise entre Barrick Gold Corporation (45%), Anglogold Ashanti (45%) et la para-publique Sokimo (10%), tenue à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC). Au Dr Mark Bristow d’ajouter : ” Sa grande réserve en or signifie qu’elle a un long avenir devant elle en tant que moteur de la croissance économique et du  développement communautaire ”.

D’entrée de jeu, M. Mark Bristow, également Président du Conseil de gérance de Kibali, a fait savoir que : ” L’investissement de la mine d’or de Kibali qui dépasse maintenant quatre (4) milliards de dollars américains, a créé une économie régionale florissante dans une région reculée du pays grâce à des partenariats avec des entrepreneurs locaux bénéficiant d’un encadrement, à l’amélioration des conditions de vie des
communautés d’accueil et à la modernisation des infrastructures essentielles ”.

Toujours au cours de cette traditionnelle conférence de presse, Mark Bristow, ci-devant Président et Directeur Général de Barrick, a rappelé à l’assistance que Kibali n’était pas seulement la plus grande mine d’or d’Afrique, mais aussi un leader mondial en matière d’automatisation, d’initiatives de durabilité, d’énergie propre et de formation professionnelle.

” Grâce à la politique de Barrick en matière d’emploi et de promotion au niveau local, 94% de la main-d’œuvre
de Kibali, y compris sa direction, sont des ressortissants congolais. Aujourd’hui, Barrick fait également la
promotion de l’emploi des femmes dans l’industrie minière, traditionnellement dominée par les hommes, grâce à des campagnes de recrutement ciblées et à des programmes de développement conçus pour les préparer à des carrières enrichissantes à tous les niveaux de l’organisation ”, a-t-il poursuivi.

Mais qu’en est-il des perspectives d’avenir ? Selon le numéro 1 de la haute direction de la joint-venture entre Barrick, A.G.A. et Sokimo, Kibali qui est en bonne voie pour atteindre ses objectifs de production pour l’année, a de nouveau enregistré un trimestre sans accident avec perte de poste dans tous ses départements, y compris le département ayant en charge l’eau et l’électricité.

L’énergie est un moteur du développement, dit-on. Sur le plan énergétique, ses trois (3) centrales hydroélectriques (Nzoro 2, Anzambi et Ambarau), toutes de classe mondiale, atténuent l’impact de la hausse des prix du carburant occasionnée par l’invasion Russe de l’Ukraine et réduisent considérablement l’empreinte carbone de la mine. Selon le PDG Mark Bristow, les trois centrales ont été construites bien avant que le changement climatique ne devienne une question prioritaire mondiale, ce qui démontre l’engagement de longue date de Barrick en faveur de la durabilité dans toutes ses activités.

Pour l’avenir, il n’y en a rien à s’inquiéter.

” Les réserves d’or de Kibali ont augmenté, remplaçant les quantités exploitées durant les trois dernières
années, et le forage de conversion en cours devrait poursuivre cette tendance, malgré une production supérieure à 5.7Moz d’or à ce jour ”, a rassuré le PCA de Kibali. L’exploration en cours offre, selon Mark Bristow, de nouvelles opportunités de croissance avec un potentiel d’accroissement de la base des ressources minérales au-delà de l’étude de faisabilité initiale.

Les projets locaux de durabilité comprennent la construction d’une ferme aquaponique de classe mondiale et celle d’un centre de formation professionnelle et technique pour promouvoir le renforcement des capacités au sein de la communauté.

Suite à son approbation par le Gouvernement, la mise en œuvre du mécanisme de cahier de charges a pu commencer. Celui-ci s’ajoutera à l’engagement actuel d’investir 0.3% du chiffre d’affaires
dans des projets communautaires identifiés en consultation avec les comités de développement communautaire de la mine. L’environnement n’est pas en reste.

Kibali continue également à investir dans l’avenir de la biodiversité africaine en soutenant le parc national de
la Garamba, qui connait actuellement une augmentation substantielle de sa population de girafes et la quasi-élimination du braconnage des éléphants.

Kibali, a annoncé Dr Mark Bristow, parraine également un projet de réintroduction du rhinocéros blanc dans le parc, ce qui est essentiel dans la campagne à long terme de protection de cette espèce menacée.

” Le parcours de Kibali a créé une valeur énorme pour toutes ses parties prenantes et constitue un exemple
remarquable de ce que les partenariats mutuellement bénéfiques peuvent accomplir. Sa grande réserve en
or signifie qu’elle a un long avenir devant elle en tant que moteur de la croissance économique et du
développement communautaire ”. C’est par cette révélation que le Dr Bristow mettra fin à sa communication avant de remettre des bourses d’études aux meilleurs étudiants du deuxième cycle de la faculté de Géologie de l’Université de Kinshasa (UNIKIN). Il s’agit de Mufungizi Mihigo Innocent et Katiriko Mohindo Fidel.

Dans le cadre de la fondation ” Nos vies en partage ”, des dons en termes de soutien financier ont été accordés à deux associations, l’une caritative et l’autre de soutien aux personnes autistes.

 Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top