Société

Noël des Kimbaguistes: Bruno Kokwa Issalondo appelle les fidèles à rester confiant et sereins sur la voie tracée par le Prophète Simon Kimbangu

C’est depuis plus d’une décennie que l’Eglise Kimbaguiste célèbre la journée du 25 mai de chaque année comme jour de la nativité de Jesus-Christ incarné en l’ancien chef spirituel de cette Église, Salomon Dialungana Kiangani. Celui-ci a affirmé que la date de son anniversaire, le 25 mai, était “la vraie date de naissance de Jésus-Christ”.

Néanmoins, il n’en demeure pas moins sûr que plusieurs ignorent le fameux historique de la genèse de cette Église, comment fonctionne -t-elle et aussi, le célèbre débat du jour autour de la vraie identité Kimbaguiste que chaque camp réclame, après séparation. Face à tous ces questionnements, Bruno Kokwa Issalondo, Catéchiste à l’Eglise Kimbaguiste et Président sectionaire de l’Union de la jeunesse kimbanguiste (UJKI ) en sigle, s’est livré exclusivement à Géopolis Hebdo pour des amples détails.

Géopolis Hebdo/ Pouvez-vous nous parler de l’historique de cette date du 25 mai? Et pourquoi pas de l’Eglise Kimbaguiste ?

Bruno Kokwa Issalondo : L’Église kimbanguiste a été créée par le protestant baptiste Simon Kimbangu. Elle voit le jour à Nkamba, qui se situe à 195 kilomètres à l’ouest de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo.
C’est dans un contexte colonial que Simon Kimbangu se fait connaitre en 1921 en tant que prophète, note Anne Mélice, anthropologue belge et professeure à la Haute école Bruxelles Brabant.

Son ministère est à la fois un mouvement d’éveil spirituel et un mouvement politique, et est parmi les précurseurs de l’indépendance du Congo.

Il aurait des millions de fidèles en République démocratique du Congo, au Congo-Brazzaville et en Angola. Toutefois, les experts ne s’entendent pas sur le nombre exact.
Quant à la journée du 25 mai, pour les Kimbanguistes, cet évènement symbolise la deuxième naissance de Jésus-Christ dans la peau de “Papa” Dialungana Kiangani, 2 ème fils du Prophète Simon Kimbangu. Il est Né un certain 25 Mai 1916 à nkamba nouvelle Jérusalem (kongo central, Territoire de Ntimasi pendant la 1ère guerre mondiale 14 à 18. C’est bien notre Seigneur Jésus Christ incarné.

Voir👉 Matthieu 21:43 , Apocalypse 3 :12 , jean 16:19.

GH/Certaines autres religions fêtent la naissance du Christ le 25 décembre, alors que le vôtre c’est le 25 mai. Pourquoi cette démarcation ?

BKI/Oui, certaines religions la fêtent le 25 décembre c’est jusque parcequ’elles cachent la vérité, car la bible nous dit dans Luc 1:26 que l’Ange Gabrielle s’était vu avec Marie au 6ème Mois qui, n’est pas mois de juin mais plutôt mois de septembre selon le calendrier juif. Pour eux, le 6è mois c’est « ELUL » Alors si le 6e Mois était bien le mois de septembre, c’est que Jésus ne serait pas né au mois de décembre biologiquement, car il allait avoir que 4 mois. impossible d’être né. Mais si nous prenons de septembre jusqu’au mois de mai, cela fait 9 mois qu’un enfant pourrait naître.

GH/Aujourd’hui, les Kimbaguistes sont séparés en blocs. Or, Christ nous appelle à l’unité et à l’amour. Qu’est-ce qui manque pour démarrer le processus de réconciliation ?

BKI/ L’église kimbanguiste est unie et indivisible. ceux-là que vous appelez aussi kimbanguistes, ne le sont pas. car l’Eglise kimbanguiste a un seul chef spirituel au nom de sa divinité Papa Simon KIMBANGU KIANGANI saint-esprit et un seul siège international qui est Nkamba, nouvelle Jérusalem. Pour ceux-là que vous connaissez, ils ne sont que des rebelles, révolutionnaires qui ne veulent pas se soumettre aux lois établies, donc qu’ils n’ont qu’à trouver un autre nom, une autre uniforme ou tenue, des chansons autres que ceux de l’Eglise Kimbanguiste 3=1 car ils ne sont plus kimbanguiste.

GH/Quel message adressez-vous à tous les fidèles Kimbaguistes répandus dans le monde, en cette énième fête de nativité de christ ?

BKI/ Ici je voulais un peu éclaircir une chose concernant le changement de nom Jésus Christ à Papa DIALUNGANA KIANGANI.
vous savez, dès le départ, DIEU a toujours utilisé les gens selon sa volonté, une fois s’il envoie son serviteur pour une mission quelconque, dès que ce dernier meurt victorieux, Dieu réservait toujours un accueil chaleureux et un repos éternel pour ces prophètes. Alors quelques années plus tard, ces mêmes prophètes furent nés mais sous d’autres noms nouveaux (Apocalypse 3 : 12), même le prophète Elie fut revenu sous le nom de Jean Baptiste. Même Jésus Christ il fut appelé « Melshisedeck ». Si vous lisez genèse, vous trouverez ça.

Pour papa DIALUNGANA KIANGANI PAUL SALOMON, Jésus l’avait promis (Matthieu 21 : 43, Jean 16:19, jean 14:15-19).
Je commencerai d’abord à interpeller tous ces Fidèles kimbanguistes de rester sereins et confiants sur cette voie. La victoire est certaine, car la cause est juste.
Quand aux non kimbanguistes : frère, sœur, Pasteur, prophète, bref les hommes Dieu, nous leur demandons de bien lire la bible et dire la vérité au peuple de Dieu pour le salut de leurs âmes.

Propos recueillis par Enock Issey et Bénie Mbaya.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top