TRANSPORT

Nouvelle nomination présidentielle : William Kazumba et Emmanuel Mayele, un nouveau leadership pour un OGEFREM performant

C’est un nouveau leadership que vient de mettre en place le Président de la République à la tête de l’Office de Gestion de Fret Multimodal (OGEFREM). Cette nomination vient donc à point nommé, car elle met fin à une série des nominations qui ne garantissaient pas le bon fonctionnement de cet établissement public congolais. Il faut aussi dire qu’il était temps et plus qu’un impératif de voir le Chef de l’Etat mettre en exergue son rôle de garant de la nation et du bon fonctionnement des institutions de la République en procédant à nouvelle nomination des mandataires de l’OGEFREM. Il faut donc également souligner qu’être nommé par le Chef de l’Etat n’est pas un cadeau, mais plutôt un engagement, une responsabilité qui impose des obligations et exige une dose de rigueur, d’efficacité et de performance dans la gestion de cette structure étatique qui joue un rôle déterminant dans la mobilisation des recettes publiques.

La nouvelle équipe dirigeante de l’OGEFREM hérite une société qui s’est remise sur la voie de l’émergence et de la croissance économique. William Kazumba Mayombo et Emmanuel Mayele SAMBA, respectivement nouveaux Directeur Général et Directeur Général Adjoint, auront donc la lourde tâche de maintenir de cet élan de croissance et d’innovation. Une tâche qui ne peut être accomplit que s’ils arrivaient à fédérer autour d’eux mais aussi à motiver et à rendre capables leurs collaborateurs de contribuer à l’efficacité et au succès de l’OGEFREM qui aujourd’hui, se modernise avec la mise en place des nouveaux instruments technologiques nécessaires à la gestion du fret national à l’importation comme l’exportation.

Avec Amisi Makutano comme Présidente du Conseil d’Administration, le DG William Kazumba, et le DGA Emmanuel Mayele auront par ailleurs la charge de rendre l’OGEFREM plus efficace dans la promotion de la productivité dans le secteur de transport et la défense des tous les chargeurs de la RDC et de tous les opérateurs concernés par le transport. Purifier les canaux financiers, faire en sorte que la gestion des finances au sein de l’OGEFREM suive les règles recommandées par les grandes pratiques en la matière et se mettre à l’abri de tout soupçon et de tout détournement vont constituer aussi le cheval de bataille du nouveau comité de Gestion.

Cette nouvelle équipe dirigeante hérite une société qui a déjà fait ses prévues dans le secteur des transports tant au niveau national qu’international. Avec ses 42 années d’existence, l’OGEFREM a déjà réalisé des nombreuses actions dont le lancement de la tour de contrôle par l’ancien Directeur Général intérimaire Lem’s Kamwanya, la remise à niveau des cadres et agents sur le contrôle et la gestion, la couverture et la traçabilité quasi-intégrale de tout le fret à l’import et à l’export généré par l’économie congolaise, la revitalisation des différentes Entités décentralisées et Représentations de l’OGEFREM, la couverture effective des exportations, par l’opérationnalisation de la Fiche Electronique des Renseignements à l’Exportation (FERE), l’effectivité de la mise en œuvre du caractère multimodal de l’Office, décrété depuis 2009, l’accroissement de son patrimoine immobilier, en construisant des bâtiments administratifs afin d’améliorer les conditions de travail de son personnel. Toutefois, la première grande réalisation qui importe d’être mentionnée, est justement la mise en place de l’OGEFREM en tant que structure fonctionnelle et opérationnelle.

Toutefois, l’actuelle équipe dirigeante peut réaliser encore plus, car l’OGEFREM dispose des atouts nécessaires dont le plus important est son personnel. Elle devra donc miser sur le capital humain pour meilleure productivité. Ce qui convent convient de mettre aussi en perspective, c’est la stabilité sociale et le rayonnement tant national qu’international de l’OGEFREM qui est un établissement public à caractère administratif et technique dont le rôle est de promouvoir, par des mécanismes appropriés et par des actions spécifiques, la productivité nationale dans le secteur du transport en ayant constamment en vue la recherche de l’efficacité et la rentabilité de toute opération, depuis le producteur jusqu’au consommateur.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top