ACTUALITE

Patrice Lumumba Enfin une sépulture, un deuil national, une haie d’honneur !

Alors qu’en cette date historique, le 20 juin, la Belgique a remis les restes (une dent) de Patrice Emery Lumumba, le Congo peut enfin faire son deuil, en même temps que sa famille. Le héros qui a été en quasi errance, pourra désormais reposer en paix, ayant maintenant, une sépulture.
Le tout premier Premier ministre congolais, Patrice Emery Lumumba, aura enfin une tombe en République démocratique du Congo – 61 ans après son assassinat.
61 ans ans après son assassinat, le héros de l’indépendance congolaise a arraché encore des larmes aux membres de sa famille lundi à Bruxelles lors de la cérémonie d’hommage ouverte, en Belgique, loin du Congo.

Les premières larmes ont été entendues dans la voix de Juliana Lumumba, la fille de l’ancien premier ministre. Comme si elle parle à son père, l’ancienne ministre a déclaré : “Comment es-tu mort? On ne sait pas. Quand es-tu mort ? On ne sait pas. Où as-tu été assassiné ? On ne sait pas non plus. Qui t’ont assassiné et pourquoi ? On cherche encore”, a-t-elle dit, déclaré, toute émue.

Tout ce que nous savons père, a poursuivi Juliana Lumumba, “c’est que tu as été condamné par tes bourreaux à demeurer un défunt sans inhumation, un corps sans chair ni ossements, une âme en perpétuelle errance, un héros sans panthéon ou un objet sépulcrale sous séquestre de la justice, sans l’ombre d’une tombe pour le repos éternel”.
Des paroles touchantes qui ont ravivé la quête de la vraie vérité qui peut-être finira par lever le voile sur certains mystères qui entourent la disparition du plus célèbre des hommes politiques congolais.
L’ancien dirigeant congolais, abattu au Katanga, dans le sud de la RDC, avec deux de ses fidèles, aura droit à une dernière haie d’honneur sur la terre de ses ancêtres.
Son corps n’a certes jamais été retrouvé. Mais la dent qui arrive aujourd’hui au Congo fait office du corps même de l’ancien premier ministre.

Lumumba est resté dans les mémoires pour sa lutte pour l’indépendance et la libération des Africains du joug colonial.
Son intransigeance face à une puissance coloniale inhumaine et cruelle lui valut l’inimitié de la Belgique et du monde occidental, qui le soupçonnaient de faire basculer le Congo dans le giron communiste en pleine guerre froide.

Lorsque le Congo accède à l’indépendance, il est le premier ministre du gouvernement du président Joseph Kasavubu. Mais dès les premiers jours de l’indépendance, le pays sombre dans le chaos. Patrice Lumumba, qui n’a été premier ministre seulement un peu plus de deux mois, a été arrêté et rapidement livré à ses ennemis au Katanga, où il a été tué. Mais depuis, il est célébré au Congo et ailleurs, principalement en Afrique.

Après les hommages publics et l’ouverture d’un livre de condoléances à Bruxelles le lundi 20 juin, la dent de Lumumba a été placée dans une boîte qui a été mise ensuite dans un cercueil. Le cercueil et toute la délégation ont quitté Bruxelles mardi pour une escale rapide à Kinshasa, avant de se rendre mercredi à Lumumbaville, dans la province de Sankuru, au centre de la RDC, où il est né.

C’est à Lumumbaville – qui porte le nom de Lumumba – que la famille de l’illustre Premier ministre mènera officiellement le deuil.
Le cercueil quittera Lumumbaville pour Kisangani, le fief politique de Lumumba dans le nord-est de la RDC, où ses partisans avaient organisé la résistance contre le gouvernement de Kinshasa en 1964 après la mort de leur leader.

Le dimanche 26 juin, le cercueil arrivera à Lubumbashi, dans l’actuelle province du Haut-Katanga, où il avait été assassiné.
La dépouille de Lumumba arrivera ensuite dans le village de Shilatembo, lieu du crime. Le cercueil reviendra à Kinshasa le lundi 27 juin. A partir de cette date, les drapeaux seront mis en berne et tout le pays sera en deuil jusqu’au 30 juin, date historique marquant l’anniversaire de l’indépendance du Congo.

L’inhumation aura lieu le même jour au Mémorial Patrice Emery Lumumba à Kinshasa lors d’une cérémonie publique.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top