Politique

Pollution des eaux du Kasaï : Vers une resolution de la crise à travers la mise en place d’une commission mixte Kinshasa-Lunda

Au cours de la communication du gouvernement de ce jeudi 2 septembre 202, la Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Environnement et Développement Durable, Eve Bazaïba, aprocédé à la restitution de sa mission de travail dans la partie Ouest du pays notamment dans les provinces du Kasaï, du Kwilu et de Mai-ndombe.
Assisté par son collègue de la Communication et Médias, le Ministre Patrick Muyaya, elle a répondu aux questions des journalistes en ce qui concerne les efforts fourni par le gouvernement pour faire face à la pollution des eaux dans ces différentes provinces.

D’après la Vice-Premier Ministre, le résultat des recherches ont, après investigations, prouvé que ce sont des substances toxiques en provenance d’une usine d’extraction des diamants en Angola ayant été à la base de cette pollution.

Pour un espace qui dispose de 18 zones de santé, 13 ont été, renseigne-t-elle, affectées par les conséquences de la pollution. Par ailleurs, la Ministre Bazaïba a souligne qu’il existe des procédures légales de poursuites de cette entreprise qui devra réparer les dégâts. A l’en croire, l’affaire a été à cet effet récupérée par le Ministère des affaires étrangères qui à son tour est déjà en contact avec des responsables du pays concerné.

En attendant les résolutions qui seront prises par la commission mixte Kinshasa-Luanda, la plus grande solution est la mesure prise, celle d’arrêter les activités dans cette usine.

La patronne de l’environnement et développement durable en RDC a également rassuré de la prise en charge sanitaire et humanitaire de populations victimes de cette catastrophe par le ravitaillement des hôpitaux en médicaments et par la construction des forages ainsi que d’autres des biens de première nécessité.

De la cop 26 et réformes dans le secteur de l’environnement

La Vice – premier Ministre, Ministre de l’Environnement et Développement Durable annonce avec ferme conviction que la République démocratique du Congo se présentera comme pays solution.
Et elle présentera lors de cette conférence le massif forestier comme solution.
Grâce à ses forêts et ses minerais stratégiques notamment le colltan et le lithium, le monde pourrait se doter des voitures électriques et éviter la pollution de l’environnement ” a-t-elle soutenu.

Poursuivant son allocution sur le volet des réformes du secteur de l’environnement,
La Warrior Bazaïba a aussi présenté aux professionnels de presse et à l’opinion nationale certaines mesures prises pour orienter le secteur.
Parmi lesquelles, elle annonce la révisitation des contrats des concessions forestières octroyés par la RDC, la levée des moratoires d’autorisation d’exploitation ainsi que décider la tenue des états généraux des forêts.

Il est important de rappeler qu’environ près de 2 millions des personnes sont exposées aux risques de pollution selon une étude du centre de recherche en ressource en eau du bassin du fleuve Congo de l’Université de Kinshasa notamment les riverains des rivières Tshikapa, Kasaï, kwilu et maï- Ndombe.

Édouard Funda

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top