Politique

Présidence de l’Union Africaine : Félix Tshisekedi reçoit le soutien de l’Ethiopie, de l’Algérie et du Soudan

Dans quelques jours, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo prendra les commandes de la présidence de l’Union Africaine pour un mandat d’un an. Il va remplacer à ce poste l’actuel président Sud-africain Ciryl Ramaphosa. Et la République Démocratique Fédérale de l’Ethiopie et la République d’Algérie lui apportent déjà leur soutien et lui souhaitent un fructueux mandat.

Déclaration faite au cours des audiences qu’il a accordé ce mardi 26 Janvier au Palais de la Nation à la Présidente de l’Ethiopie, Sahle Work Zwede, au Ministre Algérien des Affaires Étrangères, Sabri Boukadou, et le Ministre Soudanais des affaires Etrangères Omar Gamar Aldin._ Avec la Présidente Sahle Work, l’audience accordé par le Président Tshisekedi a tourné autour du renforcement des liens qui doivent être maintenus entre Kinshasa et Addis-Abeba. A cette occasion, elle a indiqué que son pays envisage de rouvrir bientôt son ambassade en RDC fermée pour des raisons des contraintes budgétaires. Du reste, elle a annoncé que l’Ethiopie appuie et souhaite un fructueux mandat au Président congolais Félix Tshisekedi à la tête de l’Union Africaine.

Bien avant cet entretien qui a duré plus d’une heure, le Président Félix a échangé avec Ministre algérien des Affaires étrangères Sabri Boukadou en visite de travail à Kinshasa. Au menu de leur rencontre, les questions liées à la coopération bilatérale entre la République Démocratique du Congo et la République d’Algérie. Pour mémoire, Kinshasa et Alger s’étendent dans plusieurs domaines, notamment dans les domaines minier, des hydrocarbures et de l’éducation, a souligné le chef de la diplomatie algérienne avant d’ajouter, que la RDC et l’Algérie sont les deux plus grands pays africains par leurs superficies et leurs ambitions.” Et puis, les deux pays ont tous deux des grands défis à relever ensemble, notamment en ce qui concerne la COVID-19″.

De plus, l’homme d’État algérien a dit avoir transmis les salutations fraternelles de son président a son” frère” Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, ainsi que les vœux de succès et de réussite à la présidence de l’Union africaine. M. Boukadou a dit qu’il a également partagé certaines idées avec le chef de l’État et il a bien accueilli ses conseils.

A part Sahle Work et Sabri Boukafou, le Président Félix-Antoine Tshisekedi a reçu aussi en audience une délégation du Soudan conduite par le Ministre Soudanais Omar Gamar Aldin des Affaires étrangères. Devant la presse, le chef de la diplomatie soudanaise a déclaré au sortir de l’audience qu’il a remis au Chef de l’État le dossier relatif au conflit qui oppose son pays à l’Éthiopie sur le Grand barrage hydroélectrique de la renaissance.

Le Soudan, a dit M. Gamar Aldin, tient au dialogue pour résoudre cette affaire car, pense-t-il, “le conflit des Africains doit être résolu par les Africains”. C’est dans ce cadre précis, a-t-il souligné, que le Soudan recourt à la médiation du Président Félix Antoine Tshisekedi qui, dans quelques jours, va assumer la présidence de l’Union africaine, pour une solution dans ce différend qui oppose son pays à l’Éthiopie. Pour le ministre soudanais, l’Éthiopie, le Soudan et l’Égypte ont tous le bénéfice de ce grand barrage, tant sur le plan de l’énergie que de l’eau.

GeopolisHebdo/Présidence de la République

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top