Politique

Programme du gouvernement / Gustave Cibangu : “La diversification de l’économie du pays constitue sa clé de développement”

Réagissant au programme du gouvernement vingt-quatre heures après sa présentation à la chambre basse du parlement par le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, l’économiste Gustave Tshibangu salue ce programme et met le zoom sur le secteur de l’économie et finance qui est son domaine de prédilection.

” Nous saluons le programme ambitieux du gouvernement des wariors dont nous avons suivi avec beaucoup d’attention. Certes, le premier ministre a parlé de plusieurs secteurs mais c’est le secteur de l’économie et finance qui nous intéresse.

Dans ce secteur, les piliers 5,6,7 constituent la clé de la bonne gouvernance. Par exemple le cinquième pilier où il évoque la gestion de la gouvernance et l’amélioration de la gestion des entreprises publiques, l’amélioration du climat des affaires c’est-à-dire, assainir le climat des affaires pour attirer les investisseurs car l’investissement n’aime pas des bruits “,a -t-il expliqué.

Pour ce qui est de la promotion du secteur agricole, l’économiste démontre également le bien fondé de la diversification de l’économie au pays.

” Cette politique de croissance proposée par le premier, dans son troisième pilier dans le secteur économie et finance, nous pensons ici à la diversification de la production, on doit quitter le secteur minier malgré qu’il contribue à plus de 60% au PIB National. Quand vous prenez la structure d’exportation du pays, vous trouverez que 90% des produits qui sont exportés viennent du secteur d’extraction. Donc, les matières premières entre autres les minerais et le pétrole. Et donc, la diversification devra permettre au pays de pouvoir couvrir la demande interne qui est financée par les importations, et permettre au pays de garder le peu des réserves de change qui pourront permettre à la banque centrale d’intervenir sur des marchés des changes et donc se lancer dans l’agriculture, la diversification de l’économie dans son ensemble. Ceci permet de couvrir un déficit qui est constaté au niveau des marchés des biens et services c’est-à-dire, la production qui est insuffisante au niveau national mais dont la demande est couverte par les importations”, a poursuivi l’économiste.

Il est impérieux de rappeler que dans le soucis de booster l’économie de la République démocratique du Congo, le Gouvernement de l’Union Sacrée prévoit de promouvoir le paysannat par la constitution des coopératives agricoles ; créer une véritable Banque de Crédit Agricole pour financer le développement de ce secteur ; relancer l’agriculture vivrière, industrielle et pérenne ainsi que la pêche et l’élevage.

A cet effet, le premier ministre a sollicité des élus, l’accélération du processus d’adoption de la proposition de Loi modifiant et complétant la Loi portant principes fondamentaux relatifs à l’agriculture.

En outre, le Plan directeur d’industrialisation dernièrement conçu sera appliqué pour redynamiser ce secteur. Ce Plan permettra de consolider la base industrielle, en favorisant une plus large transformation locale des produits agricoles, de pêche et d’élevage, de même que l’implantation des parcs agro-industriels et des zones économiques spéciales.

Edouard Funda

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top