Culture

Programme du gouvernement : Les priorités pour la promotion de la culture

Le premier ministre Sama Lukonde a présenté lundi dernier devant les députés nationaux le programme de son gouvernement.

Parmi tant d’autres secteurs évoqués, le premier ministre a présenté la vision du gouvernement de l’Union sacrée de la nation sur le secteur de la culture et des arts en République Démocratique du Congo.

En effet, il définit les principaux axes prioritaires pour le rayonnement de la culture, un secteur longtemps abandonné depuis des lustres.

Le Chef du gouvernement a posé les jalons solides auxquels le pays va s’appesantir pendant les deux dernières années du mandat du Président Félix Tshisekedi au sommet de l’Etat.

Dans son programme d’actions 2021-2023, Sama Lukonde dévoile certains piliers majeurs qui consacrent la promotion de la culture, des arts et des centres de loisirs.

Un accent particulier a été mis sur l’économie de la culture qui va permettre à une amélioration stricte des conditions de travail des acteurs du secteur.

Toutefois, on ne peut pas faire de la culture un vecteur du développement socio-économique sans passer par les infrastructures culturelles et aussi par mettre en place une loi organique c’est-à-dire un cadre légal pour réglementer le secteur.

Au-delà d’être un vecteur de l’épanouissement de l’homme, la culture mérite un investissement de l’Etat qui passe avant tout par la construction des infrastructures et la réhabilitation de l’économie culturelle.
Ainsi, le programme d’actions gouvernementales fait sa priorité la construction des infrastructures culturelles de base dans les grandes villes du pays. En partenariat avec le secteur privé, il sera question d’installer une grande maison de production musicale, théâtrale et cinématographique.

Cet engagement sera suivi par la création d’une direction nationale de production et de promotion artistique et culturelle (DNPPAC) dont la mission sera de gérer ces édifices et d’assurer son fonctionnement.

A cet effet, l’Etat doit acquérir et disponibiliser des espaces pour y ériger des bâtiments.

Pour le Premier Ministre, le gouvernement va doter les équipements appropriés pour le cinéma, les studios d’enregistrement, la sculpture et les outils d’imprimerie du livre.

Pour un bon rayonnement du 7ème art, une politique efficace est envisagée afin de promouvoir les œuvres cinématographiques congolaises sur les médias internationaux et sur le Web.

A cet effet, le gouvernement pense créer un festival de cinéma congolais baptisé « Festival Okapi Cinéma ». Il en sera suivi de l’organisation d’un grand prix congolais de la culture et des grandes œuvres artistiques en RDC.

Le droit des artistes

En ce qui concerne la problématique du secteur des droits d’auteurs, le gouvernement s’est résolument engagé de mettre fin à l’anarchie créer par certains prédateurs qui sèment la cacophonie pour s’enrichir derrière les œuvres de l’esprit de créateurs.

Pour ce, il est donc impérieux d’engager une série de reformes complémentaires au sein de la Société congolaise des droits d’auteurs et droits voisins (SOCODA).

Le gouvernement va accompagner et prendre contact avec les grandes maisons d’édition de disque pour partage d’expériences sur les droits d’auteurs et droits voisins à l’ère du numérique.

Quant au devoir des artistes et des opérateurs culturels, le Gouvernement soutient la révision du cadre existant et surtout la mise en place d’une politique culturelle nationale pour adapter la législation fiscale congolaise en vue de la perception des droits et taxes sur les œuvres culturelles numérisées.

Concernant la question sur la reconnaissance de la Rumba congolaise comme élément du patrimoine immatériel de l’Unesco, le gouvernement va accélérer la procédure d’inscription en cours.

Avec ce discours prometteur du premier ministre et de son équipe gouvernementale, une lueur d’espoir doit naître dans le chef des hommes de la culture, un des secteurs important et clé de tout pays en vue du rayonnement de ce grand Congo.

PKN

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top