Economie

Projet de Développement de la Riziculture de Masina géré par BCeCo – François Rubota : « Les travaux vont se poursuivre de manière accélérée »

 Le Ministre d’État en charge du Développement Rural François Rubota a effectué le mercredi 27 avril dernier une visite de travail dans le site où sera construit des stations de pompage d’eau d’irrigation et d’exhaure pour alimenter les champs agricoles situés dans le Pool Malebo dans la commune de Masina à environ 25 Km du centre-ville de Kinshasa, capitale de la RDC. Cette visite a donc consisté à évaluer l’avancée des travaux qui s’inscrivent dans le cadre du Projet de Développement de la Riziculture de Masina (PDRM) dont l’objectif global est de contribuer à l’accroissement de la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté en République Démocratique du Congo. Géré par le Bureau Central de Coordination (BCeCo) qui est piloté aujourd’hui par l’actuel Directeur Général Jean Mabi Mulumba nommé récemment par le Président de la république, ces travaux seront accélérés pour être livrés bientôt .

Selon le Ministre d’État François Rubota qui s’est exprimé devant la presse, la pluie a beaucoup perturbée l’avancée des travaux. N’eut-eu cette perturbation, la construction de ces stations serait très avancée. Mais il a par ailleurs indiqué que toutes les dispositions ont été prises pour qu’elle se poursuive de manière accélérée. « Car, bientôt, les congolais verront le riz fabriqué sur le sol congolais être servi dans les assiettes », a-t-il rassuré.

Il faudra donc encore de la patience pour bénéficier des résultats de ce projet. « Nous tous également, nous devons encore patienter. Je demande à la population kinoise de prendre encore patience », a déclaré François tout en décrivant la finalité du projet. « C’est un projet qui date de très longtemps. C’est un projet de développement des périmètres rizicoles de Masina. Il va nous permettre de produire une quantité suffisante de riz qui sera distribuée sur le marché local ».

 Déroulement des travaux

D’après Fiston Pombo, conducteur des travaux responsable du ferraillage, les stations de pompage d’eau et d’exhaure qui seront construit, vont permettre d’augmenter la capacité de production d’eau pour arroser les champs agricoles dont la superficie est de 655 hectares. «Présentement, il y a un décanteur qui va stocker 50 m3. Et il y a un recevoir qui va permettre redistribuer de l’eau au travers les réseaux de drainage », a-t-il expliqué.

L’ingénieur Fiston Pombo a également évoqué les difficultés rencontrées dans l’exécution de ces travaux. Des difficultés qui sont liées généralement aux conditions climatiques. « Nous sommes prises en sandwich par le retour de sable et l’eau de la rivière ngwele communément appelée N’Djili. Nous avons construit une digue mais il y a à chaque fois des eaux d’infiltration qui passent à travers la fondation. Et elles sont toujours évacuées par les motos pompes. Il y avait une technique qu’on avait utilisé bien avant mais elle n’avait pas marchée. Et on croit que c’est la bonne technique cette fois-ci et on va aller très vite ».

Il a du reste fait remarqué qu’il y a des travaux réalisés en parallèle malgré les perturbations climatiques. Il s’agit notamment des travaux de ferraillage et des outils préfabriqués. « Une fois que le moment sera favorable, c’est en ce moment là que nous allons finir dans le délai », a-t-il soutenu.

 Description du projet

L’aménagement de ce site hydroagricole s’inscrit dans le cadre du Projet de Développement de la Riziculture de Masina qui vise l’augmentation de la production de riz dans la zone du Projet 2 à 3,2 tonnes par hectare pour contribuer à l’autosuffisance alimentaire de la ville de Kinshasa. Et il est prévu l’introduction des facteurs de production notamment l’eau d’irrigation, les intrants et les machines agricoles. Le projet va également contribuer à créer des postes d’emploi supplémentaires dans la riziculture dès la mise en œuvre du projet.

Le maître d’ouvrage de ce projet est le Ministère du Développement Rural qui assure la préparation des termes de référence, la participation à la sélection des consultants divers appelés à réaliser les activités prévus dans le projet, la participation à l’approbation des dossiers d’appel d’offres pour la sélection des entreprises et des fournisseurs, la vérification et l’approbation avec le BCeCo des rapports des bureaux d’études, le suivi-évaluation des activités du projet, la participation aux réceptions provisoires et définitives des travaux de concert avec le BCeCo.

Dans le cadre de ce projet, le BCeCo joue le rôle de maître d’ouvrage délégué dont les tâches consistent à assurer la gestion des passation des marchés, la gestion administrative et financière du projet, le contrôle et la supervision générale des activités du projet, la mise à la disposition de la cellule d’exécution du projet,  les matériels prévus pour le projet, la mise à disposition des fonds nécessaires à la cellule d’exécution du projet pour son fonctionnement,  à savoir les frais de mission pour l’identification, la supervision et les activités du projet.

Ce projet comporte plusieurs composantes dont les travaux de génie civil comprenant l’aménagement de 655  hectares des terres agricoles, la réhabilitation de la digue en terre existante, la création d’un réseau d’irrigation d’une longueur de 30 Km, d’un réseau de drainage de 35 Km, l’électrification de la station de pompage et de la station d’exhaure,  l’aménagement de 30 Km de pistes rurales dans la zone du Projet et aménagement de la piste d’accès au périmètre irrigué. Les autres composantes sont l’appui à la production agricole (La construction de 2 magasins de stockage de riz et 2 centres de séchage), l’appui institutionnel (l’acquisition de moyens de transport) et les prestations d’ingénieurs-conseils (contrôle des travaux).

 Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top