Politique

Promotion de la paix et gouvernance sécuritaire en RDC : Tenue d’une matinée pédagogique de réflexion sur le rôle de la Monusco

La salle de conférence de la résidence Saint Pierre Claver située dans la commune de la Gombe a servi de cadre ce mercredi 24 février à une matinée pédagogique de réflexion des leaders de la société civile de la RDC autour du livre ” la construction de la paix et le rôle de la Monusco”.

Cette rencontre organisée par la société civile a connue la participation des leaders de la société civile de la République démocratique du Congo qui ont échangé entre autre sur le vrai rôle que joue la mission onusienne en RDC, mais également des propositions ou recommandations sur le départ ou non de la Monusco, une question très délicate bien-entendu surtout lorsque l’on sait que la mission onusienne joue et continue à jouer un rôle important dans la partie orientale du pays.
S’agissant du livre, son auteur Bienvenu Karhakabwa Namebigama a fait savoir qu’il a été publié en novembre 2020, il comporte 448 pages et est bilingue.

L’ouvrage se focalise donc sur quelques questionnements dont, pourquoi la population est-elle agressive à la Monusco, les fondements de la construction de la paix , les revers de la Monusco en tant que mission des Nations-Unies et quelle architecture de paix durable faut-il pour le Congo.

L’auteur du livre a également survolé dans son ouvrage, l’implication des casques bleus dans la contrebande minière, dans l’entretien des groupes armés et le traitement disproportionné des agents qui travaillent à la Monusco.

En menant ces enquêtes, Bienvenu Karhakabwa a récolté auprès des enquêtés plusieurs aspects des choses qui ont constitués les trois chapitres du livre à savoir : les fondamentaux de paix et maintien de la paix, le travail de la Monusco tel que perçu par la population ainsi que les revers de la Monusco.

Le livre note aussi les faibles réalisations de la Monusco par rapport au moyen (humain et financier ) mis à sa disposition à la taille de son mandat.

Ainsi qu’aux attentes locales en matière de la paix.

Plusieurs recommandations ont été faites pour construire la paix et l’amélioration de la gouvernance, l’éradication des groupes armés par la traque militaire de la table de négociation et de diplomatie, accentuer des actions diplomatiques actives les états de la région visant la paix et de configuré la mission.
Chaque participant a apporté son grain de sel, en rapport avec le livre bien-sûr, mais aussi et surtout par rapport à ce que doit être la Monusco dans les jours à venir.

Certains ont émis le vœux de voir cette mission onusienne quitter le Congo puisqu’elle ne fournie aucune avancée, d’autres parmi les leaders de la société civile ont par contre souhaité son maintien pour éviter une situation qui pourrait tournée mal et que le pays risquerait de retourner à la case du départ.

Ces échanges constructifs se sont donc articulés autour de cette question spécifique de la présence de la Monusco au pays de Lumumba.
Jean-René Swedi coordonateur national de la maison de la société civile et membre du directoire a à cette occasion remis officiellement des diplômes de mérites à quelques leaders qui se sont distingués dans la promotion de la paix et de la sécurité.

Pathou Kinzala Nkuka

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top