Politique

PTNTIC : Augustin Kibassa est intervenu au Sommet de Nevers en mode visioconférence

Appelé à d’autres charges de l’État au niveau national qui n’ont pas permis son déplacement vers la France, le Ministre congolais des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PTNTIC) est intervenu Vendredi 9 octobre 2020 en mode visioconférence au sommet de Nevers, consacré aux technologies de l’Information et de la Communication.

Prenant la parole, Augustin Kibassa Maliba a salué les décideurs et les acteurs majeurs de l’écosystème du numérique présents à ce sommet. Sommet dont la thématique porte sur les villes intelligentes, qui offre une occasion unique de réfléchir sur l’émergence des villes médians dans le monde grâce à une transition numérique non exclusive.

“En aucun moment, mon pays la RDC n’aurait pris le risque de manquer à cet événement majeur”, a dit Kibassa Maliba qui a aussi “remercié Denis Thuriot, le maire de Nevers ainsi que les organisateurs pour l’invitation. “Je voudrais les rassurer de ma disponibilité à visiter Nevers même en dehors de ce cadre pour capitaliser les dividendes de cette coopération dans le domaine du numérique entre nos deux pays”, a-t-il ajouté.

Selon le ministre des PTNTIC, “la pandémie de la Covid-19 est venue nous rappeler cette réalité longtemps affirmée par les politiques, les hommes de sciences, les hommes d’affaires, la société civile que les technologies de l’Information et de la Communication sont incontournables pour assurer et maintenir la marche du monde, de la société, du marché et de la civilisation vers plus d’ouverture, de solidarité, de générosité, de progrès et de partage sans qu’un obstacle naturel ne l’en empêche”.

“Pour sa part, le Président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi dès sa prise de fonction en janvier 2019, a clairement indiqué que la marche vers la prospérité pour son pays passe par la priorité accordée au numérique, au regard de sa position géostratégique dans la zone de libre-échange continentale africaine”, a-t-il rappelé en précisant que le Chef de l’État Félix Tshisekedi a décliné sa stratégie dans un document intitulé “plan national du numérique horizon 2025”, qui a pour ambition de faire du numérique congolais un levier d’intégration, de bonne gouvernance, de croissance et de progrès social.
D’après Kibassa Maliba, ce plan est bâti sur quatre piliers à savoir : le développement des infrastructures de base et connexes, le développement des contenus nationaux, les usages applicatifs et la gouvernance-régulation.
“C’est ici l’occasion de rappeler qu’à la suite de cette vision stratégique, un plan de mise en œuvre est en phase de finalisation. Ses priorités essentielles sont les infrastructures de base et celles qui favorisent les startups, l’inclusion financière, le commerce électronique et la gouvernance électronique au travers des infrastructures postales existantes à moderniser”, a-t-il dit.

En effet indique le ministre, la RDC veut se passionner comme le premier pays en matière des technologies de l’information et de la communication en Afrique francophone dans les années à venir.

“Nous voulons, en effet avoir les meilleures filières tech, les startup les plus innovantes et les plus attractives pour les fonds d’investissement internationaux. Nous mettons pour cela, et dès à présent, un accent particulier sur un cadre légal et de gouvernance publique sécurisant pour les investisseurs, sur les des filières de formation dédiée en collaboration avec les meilleures écoles et universités du monde dans les technologies de l’information et de la communication”, a martelé Kibassa Maliba.

S’agissant du cadre légal et institutionnel ainsi que de gouvernance, “nous avons entrepris depuis plusieurs années, la modernisation des textes légaux et réglementaires pour les adapter aux standards internationaux : le code des investissements, la réforme du code fiscal, le vote par le parlement d’une nouvelle loi sur les télécommunications et la communication électronique”.

Avant de conclure, le patron des PTNTIC a souligné la volonté de son pays de : se connecter aux sources d’expertise et de financements internationaux en faveur des start-up congolaises; d’obtenir l’organisation des évènements majeurs de technologies de l’information et de la communication en collaboration avec les plateformes événementielles internationales sur place en RDC.

“Mon pays présente un marché potentiel énorme. En effet, pour une population avoisinant 90 millions, seuls 16,38 millions utilisent l’internet, ce qui représente à peine un taux de pénétration de 19%”, a-t-il révélé.

Enfin, Augustin Kibassa Maliba a “adressé une invitation solennelle à tous les acteurs de l’écosystème numérique ici présents de prévoir dans leurs agendas respectifs la visite de la RDC pour y investir et nouer des partenariats fructueux”.

Théodore Ngandu

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top