Economie

Quid des productions et transformations des produits locaux en RDC ?

Chaque jour, naissent les productions et transformations des produits locaux de différentes natures en République démocratique du Congo.

À Kinshasa par exemple, des nombreux hommes et femmes sont plongés dans ces secteurs notamment : les productions et transformations des produits agroalimentaires ,des cosmétiques naturels avec des produits 100%bio , de l’artisanat,des production des accessoires des modes ethniques et médecine traditionnelle.

Mais ceci aux difficultés énormes
alors que l’activité de production constitue le socle du développement économique des pays.
” Nous éprouvons d’énormes difficultés inédites tant dans production ou la transformation que dans l’évacuation et la distribution de nos produits dans ces secteurs après constat, on dirait que l’Etat ne nous connait pas alors que nous oeuvrons dans le formel. Nous sommes souvent réunis dans des structures malgré ça chacun fais son travail avec ses moyens de bord”, a expliqué M. Guy patron de Maisha Eskraft, une entreprise oeuvrant dans l’artisanat.

“Nous serions soumis à des formations intances dans nos différents domaines où nous aurions approfondit nos capacités de production pour les uns et transformations pour les autres voire la conservation des produits agroalimentaires”, a renchérit Madame Béatrice Kindia, membre de l’œuvre chrétienne pour la femme (OCF),une structure oeuvrant dans la production et transformations des produits agricoles.

Conséquences économiques de la négligence de ces secteurs

A en croire Mangala Franck Exaucé, économiste et auteur d’un article sur la croissance économique, l’inégalité des revenus et la pauvreté en RDC: “Une analyse par l’approche dynamique de Datt et Ravallion”.

Négliger les secteurs de production et transformation des produits locaux serait ne pas permettre le pays à connaitre la croissance qui, par ricochet nous ferait connaitre le développement. D’où, les conséquences de la négligence de secteur de production et de transformation des produits locaux sur le développement du pays, sont nombreuses notamment,

  1. Le pays ne connaitra pas les industries agro-alimentaires;
  2. Le développement est aussi connu par les innovations. Négliger le secteur de production serait ne pas ouvrir de nouvelles voies à l’innovation, d’où, pas de progrès;
  3. Nous n’aurons pas les moteurs de croissance car c’est celle-ci qui précède le développement aussi longtemps qu’elle est quantitative; et
  4. Nous connaitrons un échange inégal car nous ne parvenons pas à encourager la production locale afin d’offrir aux importations, une substitution.

La production en économie, étant une activité qui exploite certaines ressources(travail et capital) afin de nous réaliser des biens ou des services à partir des consommations intermédiaires, les autorités oeuvrant dans le secteur sont appelés à appuyer des productions locales,le petit et moyennes entreprises voire les fédérations entreprises tant dans les ressources humaines c’est à dire la formation des personnels que dans les apports techniques leur offrir des capitaux permanents à ces cercles restreints d’investisseurs pour les rendre concurrenciels.

Celà dans le but non seulement de la conservation de la culture congolaise et l’encouragement des congolais se trouvant dans ce secteur mais aussi de booster le développement économique du pays.

Édouard Funda

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top