Non classé

Rapport d’activités des FARDC-MONUSCO : Félix Tshisekedi pour la neutralisation totale des bandes armés

Restaurer l’autorité de l’Etat et imposer la paix dans la partie Est de la République Démocratique du Congo (RDC), c’est le cheval de bataille du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a reçu hier jeudi à la cité de l’Union Africaine (UA) une délégation conjointe des Forces Armées de la RDC et de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation de la RD Congo (MONUSCO). Au menu de cette rencontre, compte-rendu des activités, dans cette partie du pays, dans le cadre de la neutralisation des groupes armés et forces négatives qui sèment la terreur et la désolation dans dans les provinces sous état de siège.

A en croire cette délégation, les activités FARDC-MONUSCO évoluent normalement nonobstant quelques difficultés rencontrées qui sont inhérentes aux conditions sur le terrain notamment les forêts et les montagnes.

Mais pour que les choses changent davantage, le Président Tshisekedi a donné des nouvelles directives et instructions pour la neutralisation totale ces bandes armés , a fait savoir le représentant spécial adjoint du secrétaire-général des Nations Unies pour la protection et les opérations, Khassim Diagne. D’après lui, les membres de la délégation sont entièrement satisfaits et repartent confiants de la coopération assez avancée qui existe déjà entre les Forces congolaises et les Forces Onusiennes.

Pour sa part, le Commandant de la force de la MONUSCO, le lieutenant-général Marcos De Sà Affonso Da Costa, a révélé que les deux forces militaires sont en train de changer la donne sur le terrain. Et c’est grâce au renforcement de troupes et de la planification stratégique cohérente, a-t-il précisé.

Afin de réussir cette mission de neutralisation des bandes armées et de surmonter les difficultés rencontrées sur le terrain, les FARDC et la MONUSCO comptent aussi, révèle le lieutenant-général Affonso, sur l’appui des populations qui doivent livrer des informations aux troupes sur le terrain, donc dénoncer même les rebelles qui se dissimulent dans la population.

Toutefois, l’on peut noter que les Forces de sécurité congolaises et la force onusienne déploient en permanence tous les efforts pour faire face à la menace posée par des groupes armés, y compris pour exhorter les membres de ces bandes armées à se rendre. Et elles ne cessent de répondre vigoureusement à toute violation et tentative de de nuire à la population. Cette réponse est essentielle pour assurer la protection des civils, éviter des pertes de vies et permettre la conduite d’activités quotidienne de routine par la population.

Dans la province de l’Ituri, les soldats de la paix du bataillon uruguayen se son engagés, à la fin du mois de septembre, contre des éléments des groupes armés dans le village d’Ivo Makayanga dans la région de Komanda. Les casques bleus ont été alertés et ont repoussé l’ennemi sur place et assuré la protection des civils du village.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top