Politique

RDC – Assemblée nationale : Adoption de cinq projets de loi d’autorisation des accords de crédits de près d’1 milliard USD

La chambre basse du Parlement de la République Démocratique du Congo a, au cours de la plénière de mardi 08 novembre 2022, autorisé la ratification de cinq (5) projets d’accords des crédits à conclure avec l’Association internationale de développement (IDA), une filiale de la plus grande institution de Breton Woods, la Banque Mondiale (BM). Le premier projet de loi, d’un montant de 150 millions USD, autorise la ratification de l’accord conclu entre la RDC et l’Association internationale de développement (IDA) au titre du projet d’autonomisation des femmes entrepreneurs et mise à niveau des petites et moyennes entreprises (PME) pour la transformation économique et de l’emploi.

Le second autorise la ratification de l’accord de crédit conclu entre la RDC et l’IDA au titre de projet d’appui au transport et connectivité. Ce texte de loi vise à fournir une connectivité et une résilience, sure et durable dans la région du Kasaï et la partie orientale de la RDC, pour un financement à hauteur de 427,98millions USD.

Le troisième texte, d’un montant de 76 millions USD, au titre de projet de facilitation du commerce et d’interrogation des grands. S’agissant du quatrième projet de loi, son objectif est d’accroître l’utilisation d’intervention spécifique et sensible à la nutrition. Son montant est évalué à 25 millions USD.

Quant au cinquième, il autorise l’accord de crédit dont l’objectif est notamment d’atteindre l’accès aux services d’électricité et l’eau. Son financement est de 300 millions USD. Les économies des 5 projets de loi ont été présentées mardi à l’hémicycle par le ministre des Finances, Nicolas Kazadi. La plénière dirigée par le président de la chambre basse du Parlement, Christophe Mboso va transmettre lesdits textes de lois au Sénat pour une seconde lecture.A

propos de l’IDA

L’Association internationale de développement, connue sous l’accronyme IDA, est l’institution de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète dont la RDC. Créée en 1960, l’IDA vise à réduire la pauvreté en accordant des prêts (appelés « crédits ») et des dons destinés à des programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire les inégalités et à améliorer les conditions de vie.

L’action de l’IDA complète celle de la branche de prêt initiale de la Banque mondiale, la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD). L’IDA soutient une gamme d’activités de développement qui ouvrent la voie à l’égalité, à la croissance économique, à la création d’emplois, à des revenus plus élevés et à de meilleures conditions de vie. L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 74 pays les plus pauvres de la planète et représente la plus importante source de contributions des donateurs destinées aux services sociaux de base dans ces pays.

L’IDA prête des fonds à des conditions concessionnelles. Cela signifie que les crédits de l’IDA portent un intérêt très faible ou nul et que les remboursements sont étalés sur 30 à 40 ans. Plus de la moitié des pays IDA reçoivent la totalité ou la moitié de leurs ressources IDA sous forme de dons, qui n’entraînent aucun remboursement. Ces subventions ciblent les pays à faible revenu les plus exposés au surendettement.

Outre les prêts concessionnels et les dons, l’IDA apporte des allégements de dette substantiels dans le cadre de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (Initiative PPTE) et de l’Initiative pour l’allégement de la dette multilatérale (IADM).

Pour l’exercice budgétaire clos le 30 juin 2021, les engagements de l’IDA ont totalisé 36 milliards de dollars, dont 12,1 milliards sous forme de dons. La région Afrique a reçu 70 % du total des engagements. Depuis 1960, l’IDA a fourni 458 milliards de dollars à 114 pays. Le volume annuel de ses engagements ne cesse de croître et a atteint en moyenne 29,4 milliards de dollars au cours des trois dernières années (exercice 19 – exercice 21).

Environ 37 pays sont sortis du groupe des pays bénéficiaires et nombre d’entre eux sont devenus des donateurs de l’IDA, notamment le Chili, la Chine, la Corée du Sud, l’Inde et la Turquie.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top