Economie

RDC – Budget : En janvier 2022, les dépenses générales de l’État exécutées à 1,8% contre 41,5% à la même période en 2021 (rapport)

Selon le rapport sur les états de suivi budgétaire provisoire de janvier 2022, les dépenses globales du Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) pour le mois de janvier 2022 se sont chiffrées à 30,6 milliards de Francs (15 millions de dollars américains). Pour ce premier mois d’exercice en cours, renseigne ce rapport, les prévisions budgétaires en faveur des dépenses générales du Gouvernement ont été limitées à hauteur de 1 700,6 milliards CDF, soit 849,1 millions USD.

Selon les informations fournies par les services compétents du ministère du Budget, le taux d’exécution budgétaire des dépenses générales du Gouvernement s’évalue à 1,8% du montant total attendu au cours de cette période.

Comparativement à la même période de l’exercice précédent où les dépenses globales du Gouvernement s’étaient établies à 469,2 milliards de CDF, soit 235 millions USD contre les prévisions budgétaires arrêtées à 1 129,5 milliards CDF, le rapport précise un taux d’exécution budgétaire de l’ordre de 41,5%. L’on note alors une amélioration importante de l’exécution des dépenses publiques.

Par ailleurs, le même document du ministère du Budget indique que les ressources extérieures n’ont enregistré aucun début d’exécution. Leurs statistiques seront disponibles, confie la source, 90 jours après le début de l’exercice budgétaire. Ce, conformément à l’arrêté ministériel régissant le circuit de collecte des statistiques d’exécution desdites ressources.

Outre les dépenses des rémunérations, de rétrocession aux administrations financières et celles liées aux services de dette, l’essentiel des dépenses du Gouvernement congolais du mois de janvier 2022 a porté sur les aspects ci-dessous :

• Achat fournitures et petits matériels de bureau pour le mois de janvier au profit du Fonds national de solidarité contre le Covid-19 ;

• Paiement au titre de frais secrets de recherche en faveur de l’Agence nationale de lutte contre la corruption ;

• Mise à la disposition des fonds en faveur du bureau de lutte contre les violences sexuelles et du ministère des Affaires étrangères, afin de participer à la conférence bilatérale entre la RDC et la République de l’Ouganda pour la gestion durable des ressources halieutiques de l’aquaculture dans les bassins de Lacs Édouard et Albert.

Observant les résultats présentés dans ce rapport, le Gouvernement a procédé à la réduction du train de vie des institutions pour cette année budgétaire afin de favoriser les secteurs susceptibles de produire des richesses en faveur de la population congolaise.

Edouard Funda

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top