EDUCATION

RDC- Éducation : La rentrée scolaire 2022-2023 est-elle menacée ?

Décidément le feuilleton de bras de fer engagé entre les enseignants et le gouvernement est loin de se terminer à quelques jours de la reprise des cours des bleu et blanc. En effet depuis quelques années déjà la synergie des bancs syndicaux de l’EPST ne parle pas le même langage avec le gouvernement.

La pierre d’achoppement reste les revendications pressantes des enseignants avant de reprendre la craie blanche. C’est en tout cas ce qui ressort de l’Assemblée générale du Syndicat national des enseignants catholiques ténue en date du 27 août 2022 afin d’évaluer le protocole d’accord signé avec le gouvernement.  C’est ainsi qu’une véritable autopsie a été faite sur la situation actuelle de l’enseignant. Au terme de cette rencontre plusieurs décisions ont été prises. En premier la non reprise du travail le lundi 5 septembre 2022 date officielle de la rentrée scolaire sur toute l’étendue du territoire national. Il demande au gouvernement central de reporter la rentrée scolaire pour le 26 septembre afin de lui permettre d’apporter des solutions aux problèmes des enseignants et aux inspecteurs d’une part; et d’autre part permettre au parlement congolais de tenir compte des revendications sociales des enseignants lors de la session budgétaire de septembre, a fait savoir Jean Bosco Puna secrétaire général du Synecat. Il a, par la même occasion, rappellé à tous les professionnels de la craie du primaire et du secondaire ainsi qu’aux inspecteurs à demeurer solidaires pour contraindre les autorités à assumer leurs responsabilités régaliennes et à sauver la gratuité de l’enseignement.

Il conclut en appelant les gestionnaires des écoles à ne pas menacer les enseignants qui revendiquent leur droit le plus légitime et aux parents de garder leurs enfants à la maison. Alors que le synecat a déjà  donné une ligne de conduite à suivre à ses membres, d’autres syndicats observent encore jusqu’à la fin de la semaine pour se prononcer sur la reprise ou non de la rentrée scolaire. A l’instar du SYECO, le Syndicat des écoles du Congo qui selon un de ses syndicaliste ayant requit l’anonymat et qui faisait partie  de l’équipe présente à l’évaluation des négociations de mbwela. Pour lui tout se décidera d’ici là car le gouvernement a une fois encore promis d’appliquer certains points de l’accord à la fin du mois d’octobre.

Somme toute, leurs états majors en province restent mobiliser en attendant le mot d’ordre qui sera livré dans un proche avenir. Si le gouvernement tient à une rentrée scolaire effective apaisée et surtout à sauver la gratuité de l’enseignement, vision chère au président de la république, il devrait montrer sa bonne volonté en posant des actions concrètes a dit ce membre du syndicat des enseignants du Con

Gisèle Malamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top