ACTUALITE

RDC/Education : Les enseignants du primaire des écoles publiques en grève !

Les enseignants du primaire des écoles publiques ont déclenché ce lundi 2 mai 2022 un mouvement de grève sèche après avoir constaté le non respect de la promesse leur faite par le gouvernement sur la majoration de leurs salaires et la prise en compte des nouvelles unités et des non payés dès la fin du mois d’avril.

C’est au cours de l’Assemblée générale ténue le samedi 30 avril 2022 que l’annonce a été faite, date qui consacre d’ailleurs la fête de l’Enseignement en République démocratique du Congo. Les enseignants du primaire des écoles publiques ont saisi cette occasion pour évaluer la promesse du gouvernement à leur endroit. Et contre toute attente et sans préavis de grève, le mot d’ordre a été lancé pour une grève sèche dès le lundi 3 mai 2022. Ils ont  menacé d’accentuer la situation si jamais l’exécutif national ne réalisait pas ses promesses.

Reunis au sein du syndicat national des enseignants des écoles primaires publiques de la RDC ” SYNEEPP”, les enseignants ont résolu d’entamer une grève de 3jours avant de durcir le mouvement si rien n’est fait jusqu’au 10 mai 2022 date butoir de l’ultimatum lancé au gouvernement des warroirs.

Le secrétaire général du SYNEEPP Ingace Mbaka keto a lu devant la presse la déclaration adoptée lors de l’assemblée générale :” ayant constaté après la paie que l’enveloppe salariale est restée constante et qu’aucune nouvelle unité et non -payés n’ont été servis jusqu’à ce jour l’Assemblée générale decide de l’arrêt de travail dans les établissements primaires publiques à partir de ce 2 mai”

Si quelques écoles ont obtempéré au mot d’ordre lancé par leur syndicat, d’autres par contre ont continué à fonctionner normalement.

Plusieurs déclarations ont été faites par rapport à cette situation, c’est le cas de la synergie des syndicats des enseignants du Congo :”SYECO” qui  invite le gouvernement à se pencher sur la question le plus vite que possible avant que cela ne dégénère.

Le président de la SYECO Jean Bosco Puna a déclaré quant à lui :” une fois de plus le gouvernement n’a pas tenu ses promesses en ce qui concerne le réajustement des salaires des enseignants, il n’a pas corrigé la discrimination entre les enseignants qui touchent 30.000 FC et ceux qui touchent 200.000 FC , le cas des enseignants désactivés n’a jamais trouvé de début de solution à ce jour, les enseignants retraités sont abandonnés à leur triste sort” a déploré Jean Bosco Puna.  Pour lui :” le gouvernement n’a que quelques jours pour y remédier, en claire, jusqu’au 10 mai, passer ce délai le gouvernement serait pris pour responsable de toutes perturbations qui en découleraient ” a prévenu ce porte parole des professionnels de la craie blanche.

Ce mouvement de grève annoncé à quelques semaines de la clôture de l’année scolaire 2021- 2022 fait couler beaucoup d’encres et de salives, le président national de l’Association nationale des parents d’élèves du Congo ” ANAPECO”  Steeve Diatezua est monté au créneau pour dénoncer ce malaise au sein des écoles primaires publiques.  Il estime que ce mouvement n’a pas sa raison d’être car, dit-il, le ministre de l’EPST a réalisé un record en mecanisant et en payant plus de 100.000 enseignants et aussi en payant les frais de fonctionnement des bureaux gestionnaires.

Pour ce délégué des parents  c’est un groupe d’enseignants sans qualité qui s’évertuent à perturber le bon déroulement de l’année scolaire, il invite les autres enseignants à ne pas emboîter le pas à ce mouvement de grève. Un dossier qui reste à suivre.

Giselle Malamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top