Economie

RDC – Gestion du fret multimodal : OGEFREM, l’heure est à la signature des contrats de performance

Le Directeur Général a.i. de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM), M. Justin Kamuanya Kalemuna Lem’s, a procédé, mardi 14 juin 2022, à Sultani Hôtel, dans la commune de la Gombe, à la signature des contrats de performance avec les Directeurs provinciaux et des représentations de l’OGEFREM, question de leur donner des assignations à atteindre pour l’exercice comptable 2021-2022.

Pour le Directeur Général a.i., le contrat de performance doit montrer l’engagement de l’Office à aller au-delà de la routine qui le caractérise le plus souvent, en améliorant davantage le niveau des recettes, voire même aller au-delà des assignations budgétaires.

Dans son allocution, le numéro 1 de l’OGEFREM a fait savoir que ça fait un bout de temps qu’ils essayent de révolutionner cette pratique avec des éléments qui sont repris dans les contrats de gestion. Il s’agit des attributions des directions et des représentations qui doivent différer avec les objectifs particuliers qui sont les contrats de performance. Il faut passer outre les attributions légendaires pour considérer les objectifs particuliers.

Quels sont alors ces objectifs sur lesquels l’OGEFREM doit tourner son regard afin de mesurer les fruits des efforts consentis ? A cette interrogation, la réponse se résume en ces quelques recommandations retenues à travers les directions. Ces objectifs se réfèrent aux activités de l’OGEFREM dénommées ” Performances opérationnelles “. Ces dernières constituent une véritable lampe témoin qui guide les actions de chaque responsable de Direction qui doit marcher selon les objectifs lui assignés. Au cas contraire, ce document de référence doit lui  permettre de sensibiliser ses coéquipiers pour une meilleure  performance.

Pour cela, une évaluation s’impose. Celle-ci sera trimestrielle et la première interviendra fin juillet 2022 pour les directions de siège et fin septembre de la même année pour les directions provinciales et des représentations.

Ainsi, la DOCG, entendez la Direction d’organisation et de contrôle de gestion, a été instruite pour ne plus attendre la fin de l’année mais à procéder à l’évaluation de la mise en œuvre  à chaque étape parcourue, afin de mieux cerner l’apprentissage et relever les difficultés qui se présenteront en chemin. Le patron de l’OGEFREM a mis fin à son adresse par cette exhortation aux agents et cadres de son Office : ” Vous devez faire honneur à vos différentes signatures ”.

Pour atteindre ces objectifs, deux types de contrats ont été élaborés à l’égard des participants, l’un pour les directeurs provinciaux et l’autre pour ceux des représentations. Ces deux types de contrats ont été présentés aux concernés par le Directeur Payipayi avant la lecture des quelques recommandations pour les provinciaux. Il s’agit de : 1) Améliorer la saisie et le traitement des navires en réduisant le délai y relatif ; 2) Soumettre à la signature du Directeur Général un projet d’instruction en rapport avec l’enregistrement des transporteurs routiers au près de l’Office pour bien exécuter l’arrêté ministériel y afférent. Cette liste n’est pas exhaustive.

Pour les Directeurs des représentations, il s’agit de : 1) Mettre en œuvre toutes les actions requises pour parvenir à la perception de la commission d’intervention sur le fret pétrolier ; 2) Transmettre la mercuriale des coûts des frets pour chaque mode de transport, pour ne citer que celles-ci.

Rappelons que cette manifestation constitue le couronnement d’une série de séances de partage de la nouvelle vision de la Direction Générale avec les Directions provinciales et des représentations. Dans cette série de rencontres voulues celles d’échange et de partage de la vision managériale, le responsable de chaque Direction provinciale et de bureau de représentation était accompagné des quelques collaborateurs pour suivre à la lettre et comprendre au même moment les idées directrices émises par la nouvelle Direction Générale.

A ce jour l’OGEFREM compte 12 Directions de siège, 12 Directions provinciales et régionales et 12 Directions des représentations. Il a pour entres autres rôles de défendre les intérêts de l’ensemble des chargeurs de la RDC et de tous les autres opérateurs concernés par le transport, de les représenter auprès des instances internes et internationales. A ce titre, l’OGEFREM en est le porte-parole.

Gisèle Malamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top