Economie

RDC – Hydrocarbures : Michel Eboma et Marcellin Bilomba appelés à rendre la SONAHYDROC compétitive et concurrente aux côtés des multinationales

Le président Félix Tshisekedi a procédé, le mardi 15 novembre dans la soirée, à la nomination des animateurs de plusieurs entreprises et établissements publics de la République Démocratique du Congo. Le Conseiller principal du Chef de l’Etat en charge des questions économiques et financières, M. Marcellin Bilomba, a été nommé Directeur Général à la Société nationale des hydrocarbures (SONAHYDROC). Tandis que le Conseiller principal du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, en charge des Mines et énergie, M. Michel Eboma Ablavi, occupera désormais le poste très stratégique de Président du Conseil d’administration de cette importante entreprise du portefeuille de l’État. Des nominations des hommes de confiance qui quittent leurs prestigieux postes à la présidence de la République pour le portefeuille de l’État constitué en majorité des canards boiteux dont l’ex COHYDRO. Il s’agit en réalité des changements qui annoncent un probable chambardement du cabinet présidentiel. Dans cette attente, revenons à nos moutons.

En effet, le Gouvernement de la République table sur des recettes des pétroliers producteurs de l’ordre de 615,4 milliards de Francs congolais (CDF), soit un accroissement de 55,8% par rapport à leur niveau de l’exercice 2022 situé à 394,9
milliards de CDF. Ces recettes prennent en compte une production journalière de 20.989 barils et un prix moyen du baril de 101,6 USD.

Mais comment y arriver et surtout, atteindre ses assignations budgétaires avec une SONAHYDROC qui est dans une situation presque de faillite par manque d’appui gouvernemental. Un appui qui permettra à cette entreprise du portefeuille de l’État congolais d’être compétitive et concurrente dans le secteur pétrolier aux côtés des multinationales.

Pour ce faire, la SONAHYDROC et UBA RDC ont signé en Juillet 2022 une convention de financement de 130 millions de USD, après un premier financement test réussi sous l’égide du Ministère de l’Economie, pour un montant de 10 millions USD toujours en 2021. Cette deuxième ligne de financement de 130 millions de dollars américains pour l’importation des produits pétroliers a permis au Gouvernement Congolais de réduire sensiblement le nombre d’intermédiaires dans les chaînes d’approvisionnement du carburant.

Par ce financement, la banque UBA a marqué son ambition de se positionner comme un acteur majeur du développement de tous les secteurs névralgiques des pays dans lesquelles elle est présente. Au Sénégal comme en Côte d’Ivoire et au Cameroun, pour ne citer que ces pays, UBA a largement participé au financement de grosses transactions à l’instar de : NNPC au Nigéria : 1,2 milliards USD ; SAR au Sénégal : 234 millions d’Euros ; DELTA ENERGY en Zambie : 180 millions USD ; ORION OIL au Congo voisin : 250 millions USD.

Avec le support de la banque UBA RDC qui fait partie d’un Groupe solide et expérimenté dans le secteur pétrolier, cette ligne de financement permettra à la SONAHYDROC de se positionner comme principal importateur dans la zone Ouest de la RDC et aussi de redynamiser ses activités.

Malgré cet appui gouvernemental, la SONAHYDROC souffre d’autres maux dont notamment, le manque de compétitivité, la forte concurrence des filiales des multinationales installées au pays comme Total RDC et Engen RDC dont elle peine à faire face, la démotivation du personnel dûe aux arriérés de salaires (la dette sociale), la rupture permanente des stocks des carburants dans ses différentes stations-service, la dette envers ses fournisseurs, un personnel vieillissant. Cette liste n’est pas exhaustive.

Nous pensons que les heureux promus qui ne sont pas des néophytes dans ce secteur, seront à la hauteur des enjeux pour avoir été mis au parfum pendant l’exercice de leurs fonctions à la présidence de la République des maux dont souffre la SONAHYDROC et surtout, sauront relever des challenges qui les attendent au sein de son comité de gestion.

Il sied de rappeler que la SONAHYDROC est une entreprise publique dont le capital social est détenu à 100% par le Gouvernement de la RDC. Elle est spécialisée dans les hydrocarbures et de leurs produits dérivés, leur achat, importation, exportation, commercialisation et transformation industrielle. Elle fut créée par le décret-loi n° 245 du 9 août 1999.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top