INFRASTRUCTURE

RDC – Infrastructures : La Banque Mondiale alloue 100 millions USD à la ville de Kananga

Revenu au pays après sa brillante participation aux Assemblées annuelles de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International, tenues, du 10 au 16 octobre derniers, à Washington, capitale fédérale des Etats-Unis d’Amérique, le ministre des finances, Nicolas Kazadi, a fait la restitution, le vendredi dernier, au Conseil des Ministres. Au plan bilatéral, les services du Fonds Monétaire International (FMI) ont félicité le Gouvernement pour la résilience de l’économie congolaise ainsi que

les performances réalisées, particulièrement dans le domaine de la mobilisation

des recettes domestiques et de l’accumulation des réserves internationales. La rencontre avec la Banque Mondiale (BM) a débuté par la signature de l’Accord de

financement relatif au projet de résilience urbaine de Kananga, chef-lieu du Kasaï Central, pour 100 millions USD, visant principalement à lutter efficacement contre les érosions qui menacent d’engloutir l’ex Luluabourg.

En effet, au total 45 têtes d’érosion ont été inventoriées sur l’ensemble de la ville de Kananga et 65 têtes d’érosions sur l’ensemble de la province. Les pluies diluviennes qui s’abattent ces derniers jours sur la ville de Kananga causent d’énormes dégâts matériels, voire humains dans plusieurs quartiers du chef-lieu du Kasaï Central. Si rien n’est fait, l’ex capitale politique de la République Démocratique du Congo (RDC) risque de disparaitre sur la carte avec ses belles infrastructures héritées de la colonisation belge.

Les travaux anti érosifs destinés par exemple à freiner la progression d’une tête d’érosion au quartier Dikongayi, dans la commune de Lukonga, ne sont pas arrivés à leur fin faute de financement. Il y a donc la nécessité de contourner la menace de coupure en deux de la route menant vers l’entrée de cette entité administrative et de la voie ferroviaire de la Société Nationale des Chemins de Fer du Congo (SNCC) à cet endroit.

Sur un autre site, à Bakatushipa, cette catastrophe naturelle a déjà englouti bon nombre de maisons et les bordures de l’avenue Shabunda, ex-Macar. Les travaux une fois débutés vont soulager un tout petit peu les Kanangais qui voyaient leur ville, non seulement coupée en deux, mais également en train de disparaître.

Il sied de noter que Kananga, anciennement Luluabourg, est une ville comptant plus de 2 000 000 d’habitants, située au centre de la RDC. Elle est la capitale de la province du Kasaï Central et le siège de l’archidiocèse de Kananga. Kananga est située à proximité de la rivière Lulua sur la route nationale 1 à 1093 km à l’Est de la capitale Kinshasa.

La région est connue pour ses riches gisements de diamant et son agriculture céréalière, essentiellement de blé mais il y a aussi des plantations de coton et de café. Son sous-sol est également pourvu de diverses autres richesses minières. La ville possède un aéroport desservi par des vols intérieurs.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top