Société

RDC-PME: Quid du métier d’ajusteur à Kinshasa

S’il y a plusieurs métiers qui s’exercent à Kinshasa, il y a aussi celui qu’on appelle métier de soudeur. Comment se pratique-t-il dans la ville de Kinshasa, Capitale de la République démocratique du Congo? C’est en voulant répondre à cette question que nous sommes allé à la rencontre de ceux qui l’ont choisi comme activité principale et source des revenus.

Nous sommes au quartier Congelos dans la commune de Montgafula ville province de Kinshasa où nous avons rencontré des ajusteurs et soudeurs qui exercent dans ces métiers pendant plusieurs années. Devant leurs installations où l’on peut y constater plusieurs biens métalliques achevés et inachevés, Isana Mbubu ajusteur retrouvé à l’entrée de l’Ecole Cam’s raconte de manière lapidaire comment il arrive à fabriquer les biens meubles. «Il faut d’abord tracer, découper, plier les pièces à l’aide de nos outils ou de machines
Tout ça il faut avoir de moyens pour payer tous ces matériels de travail. Nous fabriquons le baguette, marteaux, porte, fenêtres etc. Pour que le travail soit bien fait il faut dépenser beaucoup d’argent pour acheter des matériels de bonne qualité.»

Pour lui que le gouvernement les aide au développement de leur activité qui contribue à la construction du pays, surtout en ce qui concerne le problème de l’énergie électrique qui se pose avec acuité. Le majeur de cet ouvrier est que ce déficit en énergie soit couvert.

Paul Lukamu, ajusteur et soudeur rencontré à l’arrêt Mont-taborre rapporte aussi que leur travail se déroule bien, et leur permette de subvenir à leurs besoins, eux et leurs dependants quotidiennement. En revanche, il a déploré, lui aussi, ce déficit des sources énergétiques, qui sont essentielles pour le bon déroulement de leur travail. Pour Paul particulièrement, il se pose aussi et souvent le problème de loyer, car les bailleurs imposent des coûts exorbitants, ce qui constitue un autre obstacle.

Ce que l’on peut retenir dans le fonctionnement de cette activité d’ajusteur et de soudeur, c’est que l’insuffisance de de l’énergie électrique reste un problème majeur à résoudre.

Bénie Mbaya

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top