Non classé

RDC : Qui sont les soldats Kenyans déployés dans la région de Beni?

Des troupes kenyanes ont été déployées à Beni, dans la province du Nord-Kivu. Ils ont rejoint les troupes tanzaniennes qui sont dans la région de Beni depuis trois mois. Les troupes kenyanes et tanzaniennes devraient être rejointes très prochainement par des troupes sud-africaines et népalaises pour soutenir les troupes de l’ONU (MONUSCO) qui combattent plusieurs rebelles dont les rebelles de l’ADF (Alliance des forces démocratiques), qui se sont installés dans les forêts de la RDC mais qui sont originaires d’Ouganda.
Le lieutenant-général Walter Raria, commandant de l’armée du Kenya, a qualifié le déploiement d’important car il marque le retour de la KDF ( Kenya Defense Force) dans les missions de maintien de la paix de l’ONU après une longue durée. “L’équipe a été bien formée, préparée et prête à être déployée pour la mission. Cela projettera non seulement l’image internationale de la KDF, mais fournira également à nos soldats une opportunité précieuse d’interagir avec les acteurs et dynamiques de la sécurité mondiale dans la région”, a déclaré le lieutenant-général Raria.

Le commandant de l’équipe, le lieutenant-colonel Abdi Shune Galgallo, a assuré aux Kenyans que l’équipe était bien préparée pour la tâche à accomplir. « Je peux vous assurer que l’équipe est prête pour la mission et capable d’exécuter les tâches spécifiées de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) dans l’accomplissement de notre mandat », a déclaré le lieutenant-colonel Galgallo.

Les opérateurs spéciaux de la KDF équipés et entraînés par les Britanniques sont aussi de la parmi les troupes qui ont atterri en RDC
pour donner un coup de pied dans la poudrière Kivutienne.
Les différentes troupes Kenyanes vont aussi travailler avec le service de renseignements de la RDC.

La région du Nord Kivu est bancale depuis 1994. La grande guerre du Congo a encore des séquelles. Il y a une centaine de groupes rebelles dans toute la RDC, selon certains rapports internationaux. Ces rebelles s’attaquent quotidiennement aux civils. Et des tueries de masse sont perpétrées à Beni depuis 2014. Beni est devenu le symbole de la tuerie, où le chaos et les meurtres sont désormais une routine.
Les troupes kenyanes devraient maintenant se préparer à des ennemis coriaces et rudes qui se cachent principalement parmi les civils.

Selon Sy Koumbo Ghali, cheffe de la communication stratégique de la MONUSCO “les troupes Kenyanes, Tanzaniennes et les Sud Africain et Népalais constituent la brigade d’intervention de la force (FIB) de la MONUSCO”. ” Elles ont pour mission de renforcer les capacités de mobilité de l’armée de l’ONU dans la protection des civils. Elles réagiront très rapidement en cas d’attaques et d’alertes, elles ont plus de mobilité pour répondre aux sollicitations de la population”, a-t-elle ajouté.

Khassim Diagne, Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU en RDC, chargé des opérations et de la protection, avait estimé, il y a quelques semaines qu’avec la nouvelle brigade “la traque des ADF va prendre une nouvelle dimension”. “Avec tout cet accompagnement militaire, sans oublier l’accompagnement civil évidemment, je pense que nous surmonterons cet ennemi”, a affirmé le chef adjoint de la MONUSCO.

En République démocratique du Congo, les autorités n’ont pas encore fait une déclaration concernant l’arrivée des troupes kenyanes. Mais la population accueille avec joie l’arrivée des KDF dans un territoire où les attaques kamikazes, à la bombe artisanale commencent à être perpétrées.

Il y a quelques mois, les autochtones de Beni avaient violemment manifesté pour demander à la Monusco de partir de Beni. Ils accusaient l’armée onusienne de “passivité voire de complicité avec les rebelles”.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top