Economie

RDC – Secteur bancaire : Protection de l’épargne du public, l’Assemblée nationale interpelle le Gouvernement

Olive MUDEKEREZA

”J’aimerais mettre l’accent sur la responsabilité de la Banque Centrale du Congo (BCC). Je prends l’exemple de l’Est du pays où il y a une dizaine d’années, la plupart des épargnants des banques commerciales, des institutions de microfinance, des coopératives d’épargne et de crédit ont englouti plus de 20 millions USD pour le Nord et le Sud-Kivu. Jusque-là, on n’a pas vu la responsabilité de la BCC ”, a dénoncé avec la dernière énergie l’honorable Olive Mudekereza Namegabe. Faisant la comparaison entre la RDC et le reste du monde, l’élu de la circonscription électorale de Walungu (Sud-Kivu) a constaté avec amertume que la plupart des Banques centrales remboursent les petits épargnants de leurs pays respectifs sauf en RDC.

” Nous, les députés nationaux de l’Est de la République, avons écrit récemment au Bureau de l’Assemblée nationale pour demander à la BCC de rembourser l’argent des pauvres petits épargnants. Il y a des gens qui vendaient même de la braise, par exemple, qui ont tout perdu. Il faut que la Banque centrale prenne ses responsabilités. Nous sommes aussi le seul pays au monde où on a vit le taux d’intérêt atteindre 36% l’an dont 3% par mois. Ça n’existe nul part au monde. En principe, lorsqu’une banque fait faillite, il faut que les petits épargnants soient remboursés, y compris les églises ”, a-t-il renchéri, avant qu’un autre député national délie sa langue.

Elvis MUTIRI

” Mon intervention a porté sur quelques volets en ce qui concerne la protection de l’épargne. Vous savez, à tout moment, on peut saisir les dépôts des épargnants. Donc, il faut les protéger contre la justice qui met toute l’épargne du public en péril ”, a déclaré à son tour l’honorable Elvis Mutiri Wa Bashara, élu de la circonscription électorale de Goma (Nord-Kivu). Au Président national de l’Alliance pour le Développement et la République (ADR) d’ajouter : ” Il faut surtout protéger les investissements agricoles en réduisant le taux mobilier, actuellement de 20% et le ramener à 10% ”.

Il faut également, pense-t-il, rendre certaines épargnes insaisissables pour ne pas créer le dysfonctionnement du système bancaire. Pour l’élu de Goma, Elvis Mutiri, il est tout à fait important de protéger ce genre des comptes mais aussi, prévoir des sanctions pénales et autres pour les huissiers de justice et/ou tout fonctionnaire qui saisit ce type des comptes ”.

Avec l’espoir que leur cri d’alarme n’est pas tombé dans les oreilles des sourds. La balle est maintenant dans le camp du Gouvernement de la République afin de rectifier le tir.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top