Politique

Relation entre la RDC et l’Ouganda : Félix Tshisekedi et Yoweri Museveni, unis pour un grand projet de rénovation des routes


Investir durablement dans les infrastrures routières constitue un vecteur clé de la croissance et du Développement économique car les routes agissent efficacement de par et d’autre sur le secteur agricole, sur le secteur de l’industrie manufacturière et sur le secteur des échanges tout en
permettant le passage des personnes et des marchandises et en contribuant au processus de création des richesses dans le pays. Fort de cette idée, la République Démocratique du Congo et la République de l’Ouganda ont décidé de construire ensemble des nouvelles routes. Le mercredi 16 juin dernier, le Président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et le Président ougandais Yoweri Museveni ont inauguré le grand chantier de construction et de rénovation des routes reliant les deux pays. Il s’agit de la modernisation des Mpondwe/Kasindi-Beni (85 km) sur la route nationale (RN)No 4, Beni-Butembo (54 km) sur RN 2 et Bunangana-Rutshuru Goma (89 km) sur la RN 28. La cérémonie de la pose de la première pierre a eu lieu à Mpondwe, l’un des 3 postes frontières les plus actifs entre l’Ouganda et la RDC. Et Mpondwe est séparée de Kasindi en RDC par la Lubiriha.

Reconnaissant et plein d’humilité, Félix Tshisekedi a signalé que l’initiative de la modernisation de ces routes vient de son homologue ougandais. Et il partage parfaitement cette initiative.

« J’aimerais lui exprimer toutes mes félicitations parce qu’à tout seigneur tout honneur, parce que cette initiative de la construction de cette route vient de lui [président ougandais]. Je partage parfaitement son initiative, parce qu’elle entre dans le cadre de ce qu’est ma vision dans le cadre de l’intégration africaine ».

Plutôt que de vivre « en se regardant comme des ennemis avec nos frères, avec nos voisins, au lieu de construire des murs entre nous, il est mieux de construire des ponts. Et cette initiative est vraiment un exemple que nous devons multiplier entre nos pays et entre nos peuples », poursuit-il.

En lançant ces travaux transfrontaliers sur ces trois routes, les deux pays visent à développer les infrastrures transfrontalières pour faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays.

Les accords politiques et techniques pour la matérialisation dudit projet ont été signés en mai dernier entre les deux Etats.

Ce contact établi entre les deux chef d’Etat est un symbole de paix car la République démocratique du Congo entretenait des relations en dents de scie avec ses voisins, notamment le Rwanda et l’Ouganda, comme le rappellait une dépêche du 24 octobre de l’AFP.

Le coût du projet

La construction de ces infrastructures va être entreprise par DOTT service limited, une entreprise indienne basée en Ouganda. La durée du projet n’est pas non plus connue à ce stade. Et le coût total des travaux est d’environ 300 millions USD. DOTT service limited va financer les travaux à hauteur de 60% tandis que l’Ouganda et la RDC vont apporter chacun 20%. C’est donc le fruit d’un PPP, partenariat public privé.

Djodjo Mulamba

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top