Non classé

RENTRÉE PARLEMENTAIRE DE SEPTEMBRE 2016 : LES RECOMMANDATIONS D’AUBIN MINAKU POUR BOOSTER ÉCONOMIE NATIONALE

Honorable Aubin Minaku, président de l'Assemblée nationale/RD Congo

Honorable Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale/RD Congo

Aubin Minaku est un homme politique soucieux de la bonne marche de l’Economie de son pays. Le président de l’Assemblée nationale l’a prouvée à travers les différentes recommandations formulées à l’endroit du Gouvernement de la République dans son allocution à l’ouverture de la Session de Septembre 2016 de la chambre basse du parlement de la République Démocratique du Congo, le 15 septembre dernier.

Les défis de la relance de l’économie nationale passent par un certain nombre de facteurs. Le président de l’Assemblée cite entre autres facteurs, la relance effective du secteur agricole, la poursuite de la diversification de l’économie nationale, l’application des 28 mesures économiques prises par le Gouvernement sous l’impulsion du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange et les effets induits de l’amélioration des infrastructures de base, le renforcement de la production énergétique, la reforme de la TVA ( taxe sur la valeur ajoutée) et la relance du secteur privé par des crédits à court, moyen et long termes.

Aubin Minaku compte aider le Gouvernement de la République à répondre aux défis de relance économique à travers la Loi des finances 2017. Pour lui, « il sera donc capital, pour nous et de notre responsabilité, d’examiner minutieusement le projet de Loi des finances pour l’exercice 2017 et de l’approuver objectivement sur base de l’approbation du rapport de reddition des comptes pour l’exercice 2015 ».

Le speaker de l’Assemblée nationale rappelle à la fois au Gouvernement et à l’opinion nationale que depuis la seconde législature de la Troisième République- celle en cours actuellement- et l’entrée en vigueur de la Loi relative aux finances publiques, le Parlement a adopté quatre Lois des finances couvrant les exercices 2013, 2014, 2015 et 2016.

A en croire Aubin Minaku, les débats à l’Assemblée nationale ont souvent été focalisés sur la réalité de l’exécution du budget et sur les écarts entre les crédits prévus et autorisés, de même aussi entre les dépenses effectivement effectuées et les recettes encaissées.

Reddition des comptes
Le président de l’Assemblée nationale affirme que le Parlement a adopté trois Lois portant reddition des comptes pour les exercices 2012, 2013 et 2014. Il voudrait que le Gouvernement respecte les délais exigés par la Loi pour le dépôt des projets de lois de reddition des comptes ainsi que les documents annexes, cela conformément à l’article 84 de la Loi relative aux finances publiques. Il cite ladite Loi : « Le Projet de Loi portant reddition des comptes du dernier exercice clos, y compris les documents prévus aux articles 81 et 82, points 1 et 2, de ladite loi est déposée à l’Assemblée nationale au plus tard le 15 mai de l’année suivant celle de l’exécution du budget auquel il se rapporte. Dans l’impossibilité de respecter ce délai, le Projet de Loi portant reddition des comptes ainsi que le rapport de la Cour des Comptes visé au point 3 de l’article 82 sont déposés avant la fin de la session ordinaire de mars ».

Selon le président de l’Assemblée nationale, le Projet de Loi de reddition des comptes de l’exercice 2015 n’est pas encore déposé par le Gouvernement. D’où, sa demande à l’Exécutif de le déposer avec diligence.

Dans son allocution, Aubin Minaku a aussi tracé le tableau des réalisations du Gouvernement de la République couvrant la période 2012 à 2015. Parmi ces réalisations, la maitrise du taux d’inflation (9,34 % en 2012 ; 1,16% en 2013 ; 1,21% en 2014 ; 1,81 % en 2015 et une projection de 2,64 % en 2016 ; et l’accroissement du produit intérieur brut (PIB) par habitant en dollar américain de 17%.
Le speaker de l’Assemblée nationale a, en outre, rappelé quelques préoccupations exprimées par les députés nationaux lors des précédentes plénières. Il s’agit notamment de la redistribution du fruit de la croissance, l’amélioration graduelle et méthodique de l’enveloppe salariale pour les agents et fonctionnaires de l’Etat, la lutte contre le chômage, la mise sur pieds d’un système d’informatisation intégrée de la récolte de la TVA sur l’ensemble du territoire national et l’évaluation de la reforme engagée avec l’appui du Comité de pilotage de la reforme des entreprises publiques (COPIREP).

Climat des affaires
Aubin Minaku a, par ailleurs, affirmé la volonté de son institution de poursuivre, pendant cette session de Septembre 2016, l’examen de quelques textes de lois jugés prioritaires pour la poursuite de l’amélioration du climat des affaires et la mise en œuvre du Traité de l’ Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA) et ses actes uniformes. Ces textes de Loi ont pour noms Projet de Loi sur le partenariat public-privé, Projet de Loi relatif à la liberté des prix et à la concurrence, Proposition de Loi relative la sous-traitance et la Proposition de Loi fixant les peines applicables aux infractions prévues par les actes uniformes de l’OHADA.

Benjamin Yogolelo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top