ACTUALITE

Rentrée parlementaire du 15 mars 2022 : Les réformes électorales demeurent une priorité pour les élus nationaux

Conformément aux lois de la République démocratique du Congo, la rentrée parlementaire aura lieu ce mardi 15 mars prochain. A cette occasion, la rédaction de geopolis a contacté quelques élus nationaux en attendant l’adoption du calendrier de la session qui se fait généralement au cours de la session, pour vous tenir au parfum des activités prioritaires pour cette session de Mars.
Après ces moments d’échanges téléphoniques avec quelques députés nationaux, les informations à notre possession placent les travaux parlementaires sur fond des réformes électorales comme priorité pour cette session de Mars de l’année 2022,une année considérée préparatoire pour les élections de 2023.
“En attendant le calendrier qui sera adopté au cours de la session, la priorité aujourd’hui reste la question des réformes électorales.” Renseigne le député national élu de Masisi, Ayobangira Safari Nshuti Jean-Pierre.

Avant que d’autres ne précisent “les questions électorales pressent en ce moment, c’est ce qui justifie cette priorité avant de penser ailleurs” ont -ils tous azimuts précisé

Mais à quelques jours de cette rentrée parlementaire, le compte rendu de la dernière réunion du conseil des ministres du 11 Mars 2022, renseignait que le premier ministre Sama Lukonde avait rappelé au gouvernement la nécessité de prendre en compte les différentes recommandations qui seront formulées par le parlement et d’accorder une attention particulière à celles liées à l’état de siège en vigueur dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.
“Il (Premier ministre) a insisté sur l’urgence et le devoir pour les membres du gouvernement de suivre les pertinentes recommandations du parlement et d’accorder une attention particulière à celles liées à l’état de siège”, dit le compte-rendu du conseil des ministres signé par le ministre de la communication et médias, porte-parole du Gouvernement.

Quelques jours avant ce rappel, Sama Lukonde avait ainsi examiné avec les députés nationaux membres de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale, les recommandations formulées en rapport avec l’état de siège en vigueur dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. Ces recommandations ont été formulées durant la session de septembre alors que des voix commençaient à s’élever pour que l’état de siège soit focalisé uniquement dans les zones en proie aux violences.

Vu l’importance que les Congolais accordent au sujet de la sécurité et des élections, il est impérieux de souligner qu’au cours de cette nouvelle session parlementaire de mars, l’opinion attend impatiemment voir l’attitude de l’Assemblée nationale au sujet de la position du Gouvernement central qui, d’après certains acteurs politiques et mouvements associatifs, n’arrive toujours pas à répondre aux attentes de la population concernant l’amélioration de ses conditions de vie et des problèmes liés à sa sécurité.

En rappel, la session de septembre passée était essentiellement budgétaire.Une session au cours de laquelle, l’attention fut accordée à l’examen et au vote du projet de loi de finances de l’exercice 2022.

Edouard Funda

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top