Politique

Rentrée parlementaire Septembre 2022 : Les dossiers chauds de la session

Conformément à l’article 115 de la Constitution et 64 de son règlement intérieur, l’Assemblée nationale a ouvert, jeudi 15 septembre, sa deuxième Session ordinaire de l’an 2022. Ouverte dans un contexte sécuritaire, politique, social et économique particulier, le président de l’Assemblée nationale, l’honorable Christophe Mboso, a dans son discours, épinglé de manière détaillée chacun des volets qui feront objet de cette troisième et dernière session de l’année 2022.

De la Sécurité

Sur le plan sécuritaire, la situation à l’Est de la République Démocratique du Congo qui est toujours en proie à l’activisme des groupes armés nationaux et étrangers reste une préoccupation de la chambre basse du Parlement. Rappellant ainsi le rapport du Groupe d’experts des Nations Unies et la MONUSCO qui stipule que le Rwanda apporte son soutien militaire et logistique aux activités des groupes armés et terroristes du Mouvement du 23 Mars (M23) dans la déstabilisation de la partie Est de la RDC.

Le speaker de l’Assemblée nationale a porté par ailleurs un regard inquiet sur les actes de violence et de barbarie occasionnant des tueries massives parmi les populations Teke et Yaka à Kwamouth dans la province de Mai-Ndombe. Au regard de ces faits, le président de l’Assemblée nationale sollicite des mesures fortes du Gouvernement pour arrêter ces fléaux.

” Le Gouvernement doit mettre fin à la violence qui prend les allures d’une guerre de tranchée ethnique. Je l’invite aussi à identifier les auteurs et commanditaires de ces actes ignobles afin de les mettre à la disposition des instances compétentes

conformément à la Constitution et aux lois de la République. La représentation nationale va bientôt diligenter une mission d’enquête dans les limites de ses attributions “, a t-il martelé en substance.

Sur le plan politique, rappelons qu’au cours de deux précédentes Sessions, les deux Chambres du Parlement avaient adopté  la loi organique modifiant et complétant la loi organique portant organisation et fonctionnement de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ainsi que la loi modifiant et complétant la loi électorale. Lesquelles ont été promulguées par le Président de la République après leur adoption selon la procédure parlementaire légale et conforme au standard en la matière.

De l’économie

Dans un contexte économique tout aussi particulier, selon le rapport sur les Perspectives économiques en Afrique subsaharienne, publié en avril 2022,  l’économie mondiale reste marquée par l’impact du choc créé par la crise russo-ukrainienne. Les répercussions de ce choc se traduisent essentiellement par des perturbations des échanges commerciaux, des chaînes d’approvisionnement et des transferts de fonds, la hausse des prix des matières premières ainsi que les pressions inflationnistes.

Les perspectives de croissance de l’économie mondiale, initialement prévues à 4,4 % par le Fonds monétaire international (FMI), sont désormais susceptibles de révision à la baisse due principalement à l’effet conjugué de la crise russo-ukrainienne et des incertitudes relatives à l’évolution de la Covid-19.

S’appuyant sur ces faits précités, le président de la chambre basse du Parlement a fait savoir que : ” la crise russo-ukrainienne a provoqué un choc économique mondial qui touche l’Afrique subsaharienne au moment où les pays disposent d’une marge d’action restreinte pour y faire face. L’envol des prix des produits pétroliers et des denrées alimentaires pèse particulièrement sur les soldes extérieurs et budgétaires des pays importateurs des produits de base. Il a accentué les craintes à l’égard de la sécurité alimentaire dans de nombreux pays, avec les prix des denrées alimentaires élevés qui pénalisent de manière disproportionnée les populations les plus vulnérables ”. Avant de préciser que : ” Depuis des semaines, il est constaté une variation à la hausse de l’indice des prix à la consommation, qui impacte négativement notre vécu quotidien, principalement, celui des Congolais les plus démunis ”.

Au regard de ce contexte et face aux incertitudes quant à la croissance mondiale, la représentation nationale a demandé au Gouvernement de la République d’anticiper l’impact du choc actuel afin de prendre des mesures correctives dans tous les domaines concernés.

Edouard Funda

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top