INDUSTRIE

Réussir la valeur ajoutée en RDC Ministre de l’industrie Julien Paluku : « le temps est venue pour l’Afrique de quitter l’économie de rente pour une économie de transformation. »

Comment arriver à réaliser des économies d’échelle dans un pays où la finalité installée était de pr

Coduire des matières premières et de les exporter pour nourrir d’autres économies. Cette situation est devenue intolérable pour les autorités congolaises qui se sont bien rendues compte que la résolution des problèmes du pays surtout ceux liés au développement du pays doivent prendre en compte la nécessité de produire des richesses sur place pour impacter positivement les vies des populations. Le Gouvernement Sama Lukonde sous l’impulsion de Felix Tshisekedi le président de la République et chef de l’Etat a pris la mesure du défi et désormais il y a comme une synergie communicationnelle entre tous les dirigeants qui reviennent sur cette exigence morale et historique. Dans ce dossier on peut aisément comprendre que les deux ministres, celui de l’industrie et celui des mines insistent sur la mise en place des économies de transformation qui passent par la mise en place des unités de transformation.

Le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya,  a appelé, vendredi les représentants des pays de l’Afrique noire, les entrepreneurs, les partenaires techniques financiers venus d’autres continents,  à  se mutualiser  pour quitter l’économie de rente vers l’économie de transformation des ressources naturelles, en vue d’une valeur ajoutée, a appris l’ACP le même jour du ministère de l’Industrie.

Le ministre Paluku l’a fait savoir lors de la 8ème édition  de Rebranding Africa forum du parlement de la Fédération Wallonie Bruxelles, en Belgique. Ce Forum était focalisé sur la mise en place  des stratégies d’attractivité  des  investissements par les pays africains.

« Le rôle du ministère de l’Industrie à travers l’Afrique devra être celui de muer de ces économies de rente vers l’économie de transformation pour donner à nos ressources une valeur ajoutée », a dit le ministre Paluku qui donne l’exemple du secteur minier  où certains produits entrent dans la fabrication des téléphones.

Il a relevé, à cet effet, que la vente des produits miniers bruts subit les conséquences des cours mondiaux pendant que la vente des produits finis découlant desdites matières premières n’est pas soumise aux fluctuations des cours mondiaux. « Les téléphones gardent leurs prix, tandis que les matières premières peuvent baisser à tout moment », a-t-il expliqué.

Il a ajouté que : « C’est pour cette raison que nous demandons aux pays africains de penser à transformer les ressources naturelles et ainsi être des partenaires au niveau de la plus-value pour. A ce moment-là, les économiques africaines ne subiront pas des fluctuations qui nous sont imposées par les humeurs des uns et des autres.  Aujourd’hui avec la crise russo-ukrainienne, tout le monde souffre de la carence en blé. Notre pays et certains pays africains, avons trouvé un produit de substitution à la farine de blé qui est la farine panifiable de manioc ».

Profitant de la tribune de ce forum  qui a réuni les  représentants des pays africains, le ministre congolais de l’Industrie, Julien  Paluku Kahongya a partagé l’expérience de la République démocratique  du Congo sur le processus d’installation d’une première usine de fabrication des précurseurs des batteries électriques dans la province du Haut-Katanga et  de la mise en place des Zones économiques spéciales qui offrent des avantages fiscaux, parafiscaux et douaniers aux investisseurs, et ce,  en développant le Plan directeur d’Industrialisation de la RDC qui   se chiffre à 58,4 milliards de dollars américains.

Pour rappel,  André Flahaut, ministre d’Etat, président honoraire  de la chambre des représentants de Belgique, grand partenaire de ce forum  et Thierry  Hot, Président de Rebranding Africa Forum,  ont insisté  sur la consolidation des  échanges commerciaux intra-africains avec le développement des chaînes de valeurs.

Geopolis hebdo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top