ENVIRONNEMENT

Revanche de la salubrité contre l’insalubrité à Kinshasa : L’eau coule à nouveau sous la travée du pont Sendwe grâce à KINTOKO by OK PLAST

” Dans un environnement qui change, il n’y a pas de plus grand risque que de rester immobile ”, disait Jacques Chirac, ancien président de la République française. En prévision du retour de ” madame la pluie ” et surtout, dans le cadre de sa responsabilité sociétale, la société KINTOKO by OK PLAST, filiale du groupe Angel, a procédé une fois de plus, un mois après la journée mondiale dédiée à l’Environnement, le samedi 15 juillet, au curage et au débouchage des travées des ponts Sendwe et Limete première rue, grand et petits, jetés respectivement sur les rivières Kalamu et Mososo dans la ville-province de Kinshasa.


En effet, les travées de ces ouvrages d’art érigés sur les boulevards Sendwe et Patrice-Emery Lumumba, y compris ses deux bretelles, étaient devenus des dépotoirs publics, sources de plusieurs maux dont les odeurs nauséabondes et vecteurs de production des maladies dont le paludisme.

La présence également en ces lieux d’une quantité importante des bouteilles plastiques et ordures ménagères qui polluent les rivières et nappes phréatiques, ne facilitait pas le drainage des eaux de ces deux cours d’eau vers le grand et majestueux fleuve Congo, situé juste à un vol d’oiseau. Finie donc la stagnation des eaux usées qui coulent maintenant bien plus qu’auparavant grâce à l’intervention des buldozzers et bennes de la société KINTOKO, partenaire éco-responsable de la Ville-province de Kinshasa.

Pour arriver aux résultats escomptés dans un temps record, KINTOKO a recouru à la méthode Himo (Haute intensité de la main-d’œuvre) là où le long bras des buldozzers ne pouvait pas arriver. Bottes en caoutchouc, casquettes, masques, gilets réflecteurs, gilets de sauvetage, gants et pelles, rien n’a été oublié pour mettre les agents affectés à cette tâche dans les conditions les meilleures pour des résultats satisfaisants. Résultat, l’eau coule à nouveau sous le pont Sendwe et les trois autres situés à la première rue Limete, vers l’hôpital HJ, à la grande satisfaction de la Commissaire provincial en charge l’Environnement, des membres de la Cellule provinciale de contrôle, suivi et évaluation, et des riverains.

” Kinshasa Bopeto n’est pas un slogan, c’est à la fois un état d’esprit et une réalité vivante ”, a déclaré Laetitia Bena Kabamba, en sa qualité de représente personnelle du Gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka. Avant d’ajouter : ” Pour relever le défi de la propreté, nous devons changer des mentalités du sommet à la base. Au-delà de la sensibilisation de la population pour des gestes éco-responsables et de l’appui du Gouvernement central (2 millions USD/mois décaissés par le Trésor public pour l’assainissement), nous sommes ouverts aux partenariats publics-privés afin de redorer l’image ternie de la capitale. Celui conclu récemment avec OK PLAST porte déjà des fruits et nous sommes heureux de constater que le partenaire tient ses promesses ”.

Quant à Gérôme Sekana Pene-Papa, Délégué général du groupe Angel, qui supervise les travaux, celui-ci a invité les autres sociétés à emboîter le pas à KINTOKO by OK PLAST, fer de lance de Kinshasa Bopeto, avant de préciser que cette opération constitue la revanche de la salubrité contre l’insalubrité, de la propreté contre la saleté. Le projet KINTOKO, a-t-il poursuivi, s’inscrit dans la vision prônée par l’autorité urbaine, elle aussi calquée sur celle du chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, dénommée ”Le peuple d’abord ”. Dans la foulée, il a demandé à la population riveraine au civisme environnemental en évitant de jeter à l’avenir les déchets plastiques et autres déchets ménagers dans les cours d’eaux et caniveaux afin d’éviter les inondations et leur cohorte de malheurs.

Il sied de noter que Kinshasa produit près de 10 mille tonnes de déchets ménagers dont 40% des déchets plastiques par an. S’agissant particulièrement de cette opération, 10 tonnes ont été récupérées sous les travées des ponts précités, mais seulement les bouteilles plastiques seront envoyées à l’usine pimpante neuve de KINTOKO, inaugurée le 24 avril 2022, pour le recyclage.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top