Politique

Le changement et ses acteurs : Samy Badibanga, politique mystère ou le mystère en politique ?

Posture atypique d’un homme d’affaires devenu un redoutable adversaire

Un jour quand les historiens parleront de cette période particulière que vit la république démocratique du Congo, ils vont certainement s’émerveiller des prouesses réalisées par un homme politique congolais dont la portée des actes aujourd’hui n’est pas clairement perçue tant il agit en silence et avec un tel tact que l’on pourrait même croire qu’il n’a pas bougé. La vérité est que Samy Badibanga est passé maitre dans l’anticipation des évènements politiques et il a démontré depuis quelques temps qu’il avait une longueur d’avance sur ses adversaires. Pour s’en convaincre, il faut se référer aux derniers évènements survenus au sénat. Six motions furent concoctées, cinq contre les membres du bureau issus du FCC et l’autre contre lui issu de l’union sacrée.

Comment expliquer qu’à l’issue de cette épreuve douloureuse dans un sénat connu pour sa majorité FCC à 85%, au finish, le bureau de Tambwe Muamba tombe pour tous ses membres sauf pour lui Samy Badibanga que les sénateurs ont décidé de garder ? Comment expliquer que cette vague des démissions intervienne avant même la séance de vote ? Des questions restent posées pour saisir la profondeur et la portée de la stratégie qui a été mise en place pour faire reculer les forces politiques du FCC et de construire une majorité sans coup férir ? Sans doute il a fallu plusieurs acteurs pour doter le chef de l’Etat d’une nouvelle majorité et éviter pour beaucoup d’élus le scenario catastrophe qui été la dissolution du parlement.

Une chose est de vouloir atteindre un objectif une autre est de savoir comment procéder pour y arriver, quelle méthode utiliser, quels hommes associer à la démarche et surtout quel discours tenir face aux intérêts divergents qui se bousculent dans des institutions comme le parlement ? Dans un contexte de crise politique doublée d’une crise économique et sociale, les acteurs ont une sensibilité assez particulière et sont réfractaires à tout discours qui les éloigne des réalités quotidiennes. Il a donc fallu à certains acteurs de premier plan de l’Union sacrée pour réaliser ce qui sera demain une prouesse politique.

Parmi ceux-ci notre rédaction s’est appesantie sur le cas de Samy Badibanga et notre service politique estime qu’il constitue un sujet d’observation et qu’au travers de ses actions il est possible de capter les rythmes des innovations qui interviennent sur la scène politique. Pour s’en convaincre il faut se remettre dans l’ambiance des élections des membres du bureau du sénat et s’étonner encore de la manière dont lui a su convaincre ses collègues de se faire élire au poste du premier vice-président de cette institution.

Il doit y avoir dans sa gibecière des techniques particulières qui lui permettent d’affronter des difficultés politiques qui sont insurmontables pour beaucoup mais il arrive à transformer les aléas. Il est devenu membre du bureau dans un sénat ou sa famille politique était minoritaire. Quelles sont les explications à ces performances ? A ce stade de notre analyse on a pas encore réuni l’ensemble du spectre de ces compétences néanmoins on peut dire que parmi les raisons c’est le fait que ses adversaires ont tendance à les minimiser et à ne voir en lui que l’ancien homme d’affaires et en oubliant qu’ il fut le conseil conseiller spécial que Etienne Tshisekedi avait nommé et en qui il avait une confiance absolue ?

Ce politique est aux cotés de Felix Tshisekedi un collaborateur de premier plan qui semble être dans les secrets des rois, s’il n’est pas lui-même parmi les metteurs en scène de ces dits secrets. Il faut l’avouer il a fallu un travail d’orfèvre en symbiose entre Samy Badibanga et Jean marc Kabund pour démanteler les places fortes du FCC au sein de ces deux institutions.

On peut dire que c’est de bonne guerre car en politique les coups sont permis, mais il y a plus, il y a la manière pacifique de ces changements, sans effusion de sang et surtout dans une atmosphère aux allures démocratiques même si sur ce dernier point les avis divergent. Samy Badibanga fait sans doute partie de cette race des politiques qui utilisent leur temps pour élaborer des stratégies, pour anticiper sur les enjeux. Cette méthode lui réussit si bien qu’il était parvenu à décrocher le poste de Premier Ministre alors que les réseaux sociaux étaient enflammés par les noms des autres. IL n’était pas attendu mais quand il est arrivé plusieurs ont dit qu’il était normal que cela soit lui. Voilà l’homme mystère qui ne laisse rien transparaitre de ce qu’il veut entreprendre mais qui joue la politique comme un jeu d’échecs ou le coup apparent cache le coup réel.

Que va-t-il se passer maintenant que l’Union sacrée a forcé le FCC à l’opposition ? Quels sont les enjeux de cette nouvelle majorité ? Tous nos efforts pour obtenir une interview avec Samy Badibanga se sont révélés vains, mais ne nous ont pas empêchés de considérer que désormais ils sont devant une équation, comment répartir les responsabilités sans perturber les grands équilibres et sans briser le consensus obtenu lors de la mise en place de cette union ? S’il est encore tôt pour répondre à cette question, néanmoins nous pensons que les virtuoses di jeu politique ont déjà pensé à la suite et Samy Badibanga avec sa réputation de l’homme qui est rarement surpris doivent savoir quelles sont les prochaines étapes. Heureusement, va nous avouer un politique, qu’ils sont du côté du peuple, car avec une telle force de manœuvre ils sont réellement redoutables ces grands cerveaux. Pour un compliment il faut le faire, Samy Badibanga et Jean Marc Kabund auront réussie chacun selon ses atouts et son tempérament à bouleverser les règles de la science politique et à pousser les chercheurs à dépasser les limites théoriques.

En ouvrant un observatoire de l’action politique, Geopolis Hebdo ne veut rater aucun fait exceptionnel dans l agir collectif et l’homme politique mystérieux qui fait de la politique mystère sera au cœur de nos analyses au regard des prouesses dont il fait preuve.

Robert Tanzey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top