Politique

Santé/ Covid 19 : Quid du variant Omicron

Des tests des laboratoires l’ont confirmé et l’organisation mondiale de la santé (OMS), a déclaré qu’il s’agissait d’un variant préoccupant.

La province du Gauteng, située au nord de l’Afrique du Sud d’où l’alerte au variant Omicron est partie, fait face à une forte augmentation des hospitalisations ces dernières semaines.

Les hospitalisations liées à la Covid-19 augmentent rapidement dans une province sud-africaine particulièrement peuplée, celle-là même où le nouveau variant Omicron a été repéré.

“Omicron” est la quinzième lettre de l’alphabet grec. C’est aussi le surnom attribué par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au nouveau variant détecté en Afrique du Sud.

Son nom scientifique est ; variant B.1.1.529 du virus SARS-CoV-2 ( corona virus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère), responsable de la Covid-19 ( maladie à corona virus 2019).

A en croire les données officielles, reprises par NY Times et NBC News, les hospitalisations ont augmenté de plus de 63% dans l’ensemble du pays. Mais si l’on zoome dans le Gauteng( qui comprend les villes de Johannesburg et Pretoria notamment), les hospitalisations ont fait un bond phénoménal de plus de 400% par rapport au début du mois de novembre,selon notre source.

C’est dans cette province du Gauteng que le variant Omicron a été détecté pour la première fois. Bien que l’on ne sait toujours pas s’il est plus dangereux que les autres variants, Omicron est d’ores-et-déjà associé à une transmissibilité” jamais vue jusqu’ici.”

Toutefois, il est encore trop tôt pour faire le lien entre l’augmentation des hospitalisations et le variant Omicron. Si les nouveaux cas positifs touchent davantage des personnes de moins 35 ans, les hospitalisations observées ces dernières semaines sont plus fréquentes chez les personnes de plus de 65 ans et les très jeunes enfants.

Mortalité

Elle n’a pour l’instant pas augmenté.
” Les traitements en vigueur se montrent effectivement efficaces contre Omicron” ,a indiqué Salim Abdoul Karim, épidémiologiste et chercheur sur le VIH qui fait partie des conseillers du gouvernement sud-africain s’exprimant sur BBC depuis Pretoria, capitale de l’Afrique du Sud.

Il faut retenir que depuis son identification, un nombre croissant de pays ont signalé des cas d’Omicron notamment l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas et l’Italie.

D’autres sont allées plus loin, le Maroc a suspendu l’arrivée des vols internationaux pendant deux semaines et Israël a interdit l’entrée des étrangers sur son territoire.

Kengi Olenga Voldi

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top