Santé

Santé : Que retenir de l’efficacité des vaccins contre la Covid ?

La République Démocratique du Congo pourrait reprendre avec le programme de vaccination dans les prochains jours. Pour le moment, l’usage du vaccin Astra Zeneca, dont la date de lancement de la vaccination était initialement fixée ce lundi 15 mars, a été renvoyée à une date qui n’a pas encore été précisée. Selon le ministre de la Santé Docteur Eteni Longondo, le report du début de la vaccination a été motivé par précaution.

Docteur Eteni Longondo a d’abord répondu qu’à ce “stade, la relation de cause à effet entre le vaccin Astra Zeneca et la survenue des troubles de coagulation sanguine n’est pas formellement prouvée”. Mais tout de même, le ministre de la santé a dit que “les experts congolais du ministère de la santé, ceux du secrétariat technique de riposte contre la Covid et du groupe consultatif pour la vaccination ont réaffirmé que la vaccination est un pilier important de la riposte, et à ce titre, elle reste l’axe de prévention par excellence”.

“La nouvelle date sera annoncée dès que les résultats des investigations déjà en cours au niveau national et international seront disponibles”, a laissé entendre le ministre Eteni. Pendant ce temps, la réticence grandit en Europe. Dans la foulée de la Norvège et du Danemark, plusieurs pays européens dont l’Allemagne et la France ont suspendu par précaution l’inoculation du vaccin après des suspicions de graves problèmes sanguins chez des personnes vaccinées.
Mais l’agence européenne des médicaments (EMA), elle, se réunit en urgence jeudi pour rendre un avis.
Il est clair que la RDC va être attentive à l’avis de cette grande agence européenne. L’OMS qui se réunit aussi au moment où nous mettons sous presse ces lignes s’en tient d’abord à sa ligne jusqu’ici : l’OMS recommande de poursuivre la campagne de vaccination via ce produit. “Nous ne voulons pas que les gens paniquent et, pour le moment, nous recommandons que les pays continuent de vacciner avec AstraZeneca”, a déclaré, pour sa part, la cheffe scientifique de l’Organsiation, Soumya Swaminathan. L’OMS précise que tout médicament efficace a forcément des effets secondaires. Mais le plus important, ajoute l’OMS c’est de faire la comparaison entre la dangerosité de la Covid et les effets secondaires rapportés, lesquels n’ont pas encore de liens prouvés avec l’inoculation du vaccin Astra Zeneca.

Soumya Swaminathan a tenu à marteler
que “nous n’assistons pas à une envolée des cas de thrombose veineuse alors que plus de 17 millions de personnes ont été vaccinées. Des thromboses et des embolies ont lieu tous les jours. Nous n’avons pas reçu de rapport faisant un lien direct entre le vaccin et ces thromboses », a-t-elle indiqué ajoutant toutefois qu’aucun vaccin n’est sûr à 100 %. A ce jour, il y a eu 35 cas problématiques sur les 9,7 millions de personnes ayant reçu une dose AstraZeneca (0,0004%) et 24 sur les 10,7 millions de vaccinés Pfizer/BioNTech (0,0002%).

En termes d’efficacité des vaccins, il y a une étude européenne qui a classé les vaccins de la Covid. Selon cette étude, les études cliniques ont montré que le vaccin Pfizer est efficace à 95%, le vaccin moderna l’est à 94%, Spoutnik V à 91%, Johnson Johnson à 66% et Astra Zeneca à 60%.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top