ACTUALITE

Sécurisation des actes générateurs à Kinshasa : Les maisons communales et cimetières désormais associés au développement de la ville

La multiplication des actes générateurs pour la mobilisation des revenues dans la Capitale Congolaise demeure un souci prépondérant pour le développement de la mégapole de Kinshasa qui, éprouve des difficultés sérieuses dans sa manière à répondre aux attentes de ses administrés notamment dans les secteurs d’infrastructures.

Dans cette perspective, le ministre provincial  de l´intérieur et sécurité, Didier Tenge-Te-Litho, a réuni, mardi 15 mars à l’Hôtel de Ville de Kinshasa, les préposés d’état civil qui œuvrent dans des maisons communales, les officiers d’état civil des bureaux secondaires ainsi que les préposés aux cimetières.

Ces agents de l’administration urbaine ont été sensibilisés   sur l’opération Kinshasa bopeto qui, selon le ministre Tenge, doit passer non seulement par le nettoyage des milieux de vie mais aussi par l’assainissement dans la gestion et dans l’application des textes. 

Dans le cadre du partenariat existant entre la ville de Kinshasa et la societe Afrique digital, le patron de la sécurité de Kinshasa a aussi profité de l’occasion, sur instruction du gouverneur Gentiny Ngobila, de suivre et faire appliquer à la lettre toutes les instructions de l’autorité urbaines.

Notamment la protection des actes générateurs repris dans les textes à travers des documents sécurisés, digitalisés et contrôlés par l’État Congolais.

“Il y a beaucoup de documents qui échappent à l’assiette fiscale, notamment au niveau de l’inhumation et exhumation, de contrôle post anti-incendie chez les sapeurs pompiers, ainsi qu’au niveau de l’état civil”, a fait savoir le ministre provincial de l’intérieur.

Par ailleurs, le ministre a promis de sanctionner tous les agents de son secteur qui ne mettront  pas en application les instructions de l’autorité urbaine.

Quant à la problématique des cimetières non viables qui continuent d’accueillir des cadavres dans la capitale, le ministre provincial de l’intérieur a reconnu le désordre qui règne dans la gestion des cimetières, avant de pointer du doigt les chefs coutumiers. “Nous avons convoqué les chefs coutumiers parce qu’ils ne jouent pas franc jeu avec nous. Ils commencent par créer des cimetières familiaux, après on va malheureusement constater que ces cimetières deviennent lucratifs” A-t-il dit.

Avant d’ajouter, « nous avons fait rapport à l’autorité urbaine et nous attendons les mesures qui tomberont d’ici peu sur les différents cimetières non viables » renchérit  Didier Tenge-Te-Litho.

Le ministre de l’intérieur a pour finir annoncé que quelques sites sont déjà identifiés pour construire des cimetières de la ville.

 Enock Issey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top