Santé

Sécurité alimentaire : Plus de 278 millions des personnes en Afrique sont confrontées à la faim (rapport FAO)

A l’occasion de la journée mondiale de l’alimentation celebrée le 16 Octobre de chaque année, la quelle met en lumière la crise de la faim en Afrique dans le monde, l’organisation de Nations Unies pour l’alimentation (FAO) a publié un rapport indiquant qu’une personne sur cinq (1/5) souffre de faim en Afrique, et plus d’un milliard d’Africains n’ont pas les moyens d’avoir une alimentation saine.
Selon le rapport, l’Afrique recule dans ces efforts pour mettre fin à la faim, à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition et supporte le plus lourd fardeau de la faim par rapport aux autres régions.

Il indique par ailleurs que plus de 278 millions de personnes en Afrique seront confrontées à la faim en 2021, soit une augmentation de 46 millions des personnes, dû à la situation pre-covid en 2019, aussi, suite aux chocs multiples et superposés, ainsi qu’à des crises prolongées en Afrique.
Nonobstant ces chiffres, le continent pourrait être un leader mondial dans le domaine de l’agriculture et de l’agrobusiness.
Selon les données du projet Africa Open D.E.A.L (Open Data on Environment, Agriculture and Land) de la FAO, l’Afrique possède plus de double de la superficie des terres cultivées par rapport à l’Union européenne. Elle dispose également d’un énorme potentiel chez les jeunes qui peuvent devenir les prochains entrepreneurs et leaders de l’agrobusiness s’ils bénéficient des bonnes opportunités.

La FAO a, à cet effet, recommandé un certain nombre de mesures à prendre dès maintenant pour lutter contre la faim croissante en Afrique, comme la réaffectation des ressources pour encourager la production et la consommation durables d’aliments nutritifs, l’augmentation de l’efficacité de l’utilisation des intrants agricoles, y compris les engrais, et la réduction des pertes et des déchets alimentaires tout aulong de la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

Les pays africains doivent utiliser la zone de libre-échange continentale africaine pour renforcer la capacité de production et le commerce, et adopter la science et l’innovation pour stimuler la transformation des systèmes agroalimentaires, notamment en améliorant plus intentionnellement les modèles commerciaux, les mécanismes de financement et les partenariats, a fait comprendre cette institution spécialisée du système des Nations Unies.
pour la FAO, le temps presse, et le l’Afrique doit passer à une action accélérée. Pour permettre àau continent à ne pas sombrer davantage dans la faim.

Patience Lokeke

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top