Politique

Sécurité dans les Grands Lacs : La RDC et le Rwanda encore main dans la main malgré les vents contraires

L’armée congolaise et celle du Rwanda se montrent encore unies pour faire face au défi sécuritaire transfrontalier. Le chef d’état-major général des FARDC a effectué une visite officielle au Rwanda le mercredi 10 novembre dernier. Le général Célestin Mbala Munsense et sa délégation ont eu des entretiens bilatéraux avec le chef d’état-major des Forces de défense rwandaises (FDR), le général Jean Bosco Kazura. Cette visite est intervenue deux jours après les affrontements armés qui ont éclaté à Chanzu et Runyoni, deux villages du Nord-Kivu, à l’Est de la RDC. Selon l’armée congolaise, les combats ont opposé les FARDC au mouvement rébelle du M23, dont certains membres s’étaient réfugiés au Rwanda et en Ouganda depuis 2013.

Après les combats, certaines sources en République démocratique du Congo ont affirmé que les assaillants venaient du Rwanda. Cette information a été réfutée par les forces de défense rwandaises.

A travers un communiqué, l’armée rwandaise a affirmé qu’elle n’était ni de près, ni de loin impliquée dans les affrontements du Nord-Kivu, précisant que ceux qui avancent ces allégations, ne visent qu’à “saper la relation et la coopération entre le Rwanda et la RDC”.

L’armée congolaise avait déclaré pour sa part que les hostilités ont eu lieu alors que “la RDC est engagée dans la phase de mise en commun de ses forces avec les pays voisins pour normaliser les relations en vue d’améliorer la situation sécuritaire”.

Alors que l’épisode du 8 novembre aurait pu jeter un froid dans la coopération militaire et sécuritaire entre la RDC et son voisin, les deux pays décident de passer outre et coaliser leur intelligence pour faire face au terrorisme qui a pris racine dans la région des Grands Lacs.

“Notre délégation est ici pour discuter des plans entre nos pays pour faire face aux groupes terroristes et autres menaces transnationales. Cela s’inscrit dans le cadre des recommandations de l’Union africaine de conjuguer nos efforts pour lutter contre les menaces qui entravent notre développement collectif”, a déclaré l’officier congolais.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top