securité

Sécurité Kivu-Ituri Deux terroristes tués, un soldat Ougandais blessé au combat

L’armée congolaise (FARDC) et l’armée ougandaise (UPDF) poursuivent leur offensive contre les ADF au Nord-Kivu et en Ituri. Selon un communiqué conjoint publié le 20 décembre, la traque des terroristes est jusqu’à présent couronnée de succès. Mais dans le même temps, l’UPDF vient d’enregistrer un blessé dans ses rangs. Un soldat ougandais a été blessé, “mais son état s’est stabilisé et il est hors de danger”, indique le communiqué conjoint des armées congolaise et ougandaise.
Les deux forces ont également annoncé avoir tué deux terroristes et saisi une mitrailleuse PK avec 300 cartouches à balles réelles, après avoir lancé des opérations au point kilomètre 51, près de la rivière Semuliki à Beni, au Nord-Kivu. Un bombardement intense des positions ennemies à Kambi Ya Jua, Tondoli et Kahinama a permis aux deux forces alliées de prendre le dessus sur une branche dissidente des ADF au sud-ouest de Kambi Ya Jua, également dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

En Ituri, les deux armées annoncent que “les tirs d’artillerie et les bombardements aériens effectués par les deux forces ont détruit des bastions des ADF, notamment à Madina 3, Bantonga, Kitumba et Mulangu. L’intensité des opérations mobiles a également augmenté pour empêcher les ADF, également connus sous le nom de Madinat Twahaheed Mujahideen/Islamic State, de fuir et de se disperser.

L’UPDF et les FARDC appellent la population congolaise à “se rallier à leur coalition, à rester vigilante et à dénoncer les ADF afin de leur ôter leur liberté d’action et de mouvement”. En effet, les deux armées ont adopté une stratégie de convivialité avec les civils. L’UPDF et les FARDC viennent de terminer la construction et la réhabilitation des routes de Bukakati à la rivière Semuliki au Nord-Kivu. En plus de faciliter le déploiement des troupes, les routes nouvellement réhabilitées et construites profiteront aux civils.

Bien qu’elles aient obtenu le soutien de la population, les deux armées continuent de mener des opérations au sol et des frappes d’artillerie. Une opération de “recherche et de nettoyage” est en cours d’intensification dans la région de Makeke, Makumbo et Makumo, sur l’axe Makeke-Biakato le long de la route nationale n°4, afin d’assurer la capture des terroristes en maraude et la restauration de la paix et de la stabilité.
En outre, les forces conjointes ont pris l’ascendant dans des zones précédemment tenues par l’ennemi.

Aujourd’hui, les deux armées veulent ne rien laisser au hasard. Deux commandants, le Major Général Camille Bombele (FARDC) et son homologue ougandais le Major Général Kayanja Muhanga (UPDF) travailleront ensemble pour coordonner les opérations.
L’UPDF et les FARDC ont du succès sur le terrain. Mais en même temps, il faut noter que les terroristes et leurs alliés ne sont pas encore vaincus. Le vendredi 17 décembre, 13 civils ont été tués par des groupes armés.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top