Non classé

Sensibilisation et vulgarisation de la Loi sur la Sous-traitance à la FEC : L’ ARSP clôture ses matinées d’informations avec satisfaction


L’ Autorité de Régulation de la Sous-traitance dans Secteur Privé (ARSP), a organisé pendant 3 jours durant soit du 22 au 24 septembre courant, au siège de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), à Kinshasa, les matinées d’informations sur la sensibilisation et la vulgarisation de la Loi no 17/001 du 08 2017 fixant les règles applicables à la Sous-traitance dans le secteur privé et ses mesures d’applications.
L’objectif poursuivi par ces assises est de permettre aux entreprises du secteur privé d’avoir la même compréhension pour une mise en œuvre effective, efficiente de cette jeune Loi.

En effet, ces trois jours de matinées d’information organisées en collaboration avec la FEC, étaient à l’intention des sociétés du secteur privé, notamment des télécommunications, des etentreprises d’assurances, transporteurs des logistiques, des hydrocarbures …

Pendant ces assises, les experts de l’ARSP accompagné du Directeur Chef de Département Juridique, Social et Fiscal ont expliqué en long et en large les représentants des entreprises principales et sous-traitances les avantages de la Loi sur la sous-traitance, les ordonnances nommant les animateurs de l’ARSP, le décret créant cette structure et les arrêtés ministériels qui appuient tous les processus de cet établissement et mieux comprendre l’idée du législateur

Interrogé à la fin ces rencontres, Maitre Didier Kashala Kamanda, Directeur des Opérations et un des experts de l’ARSP, a sirconscrit l’événement

“Ces échanges s’inscrivent dans le cadre de la sensibilisation et vulgarisation à l’application de la loi sur la sous-traitance qui est une activité pérenne à l’Autorité de Régulation de la Sous-traitance dans le Secteur Privé. Nous tenons à ce que, en échangeant avec le secteur privé, nous puissions ensemble avoir le même entendement pour une mise en œuvre efficiente de cette loi qui est une nouvelle législation qui demande, pour certains, qu’il y ait des éclaircissements qui viennent de l’autorité de régulation et pour d’autres, qu’on lève certains malentendus sur certaines opérations que nous menons, notamment les enregistrements des sous-traitants parce que nous mettons sur notre site les sous-traitants qui sont éligibles à la Loi” , a-t-il expliqué.

Et d’ajouter, ” Parce que la Loi pose une condition, pour exercer les activités de la sous-traitance, il faut être une société à capitaux Congolais”, a-t-il martelé.

Me Didier Kashala, a salué, la qualité des échanges avec les intervenants à ces matinées d’information. Pour lui c’était des échanges fructueux avec les opérateurs de ces secteurs cité ci-haut.

Il fait entendre que ,”les entreprises avec qui nous avons échangés, nous ont monter leurs préoccupations. Nous avons noté les choses sur lesquelles nous devons préciser, échanger davantage et trouver des modalités pratiques pour une meilleure application de la Loi”, a-t-il indiqué.

L’expert de l’ARSP a dit dans sa reation à la presse que, pour une meilleure application de la loi sur la sous-traitance dans le secteur privé en RDC, la sensibilisation va se poursuivre et l’organe régulateur se dit être disponible pour toutes les zones d’ombres pouvant empêcher leurs partenaires à comprendre la vision de ll’esprit du législateur.

À l’en croire, l’ARSP envisage de signer un protocole d’accord avec la FEC pour maintenir les discussions avec les entreprises du secteur privé concernées par ladite Loi.

Blandine Bampala

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top