Economie

S’étant attaqué aux grosses évasions d’assurance : Alain Kaninda la cible d’une campagne de déstabilisation

Alors qu’il effectue une mission conjointe dans le grand Katanga avec l’agence pour la lutte contre la corruption (APLC), le directeur général a.i de l’autorité de régulation et de contrôle des assurances (ARCA) Alain Kaninda fait l’objet d’une campagne de dénigrement via certains médias.

Cette campagne voudrait remettre en cause son leadership dans le secteur de la régulation des assurances en lui attribuant des attitudes incompatibles à la dignité de sa fonction.

Même si des sources proches du dossier ont refusées de réagir face à ce qu’ils appellent des fake news , notre rédaction a pu déterminer un lien entre les débuts de cette campagne et la décision par l’ARCA d’interdire formellement la souscription d’une assurance directe à l’étranger pour un risque concernant une personne , un bien ou un responsable situé sur le territoire national auprès d’une entreprise non agréé par l’ARCA pour réaliser les opérations d’assurances en RDC.
En clair, par cette décision, le régulateur montre sa volonté de combattre les évasions d’assurance.

Pour rappel, l’ARCA est un établissement public à caractère technique doté de la personnalité juridique qui veille à la protection des droits des assurés et des bénéficiaires des prestations d’assurance à la solidité de l’assise financière des entreprises d’assurance et réassurance ainsi qu’à leur capacité d’honoré leurs engagements.
C’est dans ce cadre que l’ARCA a pris la décision de régulariser l’autorisation de la société d’assurance et de l’octroie d’autorisation à une société de courtage d’assurance.
C’est ainsi que la Sonas SA est agréé en qualité de société d’assurance opérant dans la branche non vie et Assurance Lejeune SARL est autorisé en qualité de courtage d’assurance.

On peut à juste titre relevé la qualité du travail accompli par l’ARCA qui a permis à porter à 24 le nombre d’opérateurs d’assurance sur le marché de la RDC dont 9 sociétés d’assurance, 12 sociétés de courtage d’assurance et un courtier d’assurance sans oublier 2 sociétés de réassurance installées conformément aux accords sous régionaux ratifiés par la RDC.
C’est ainsi que pour prévenir et sensibiliser sur les dispositions de la loi auprès des entreprises ciblées et le cas échéant faire appliquer et respecter le code des assurances, le DG de l’ARCA accompagné du coordonateur de l’APLC ont intensifié la lutte contre l’évasion des primes d’assurance à laquelle le gouvernement est engagé d’apporter son soutien.

Dernière mission de prévention

Se livrant à la presse au sortir de l’audience leur accordée par le gouverneur du Haut Katanga, Alain Kaninda a fait savoir qu’il s’agit d’une dernière mission de prévention avant les sanctions prévues par la loi lesquelles lois s’appliquent pour tous les opérateurs économiques qui participent à l’évasion des assurances et qui s’assurent à l’étranger.
A l’en croire, il faut un travail individuel et de suivi pour connaître la particularité de chaque société.
” nous devons avoir des échanges pour mettre pour mettre des mécanismes de collaboration en place pour respecter les procédures et que la loi des assurances avec le nouveau programme m’énerve pas les procédures qui existent mais contribue plutôt à optimalisé les recettes que l’État veut avoir tant sur le plan fiscal que par le secteur des assurances “, a déclaré le DG de l’ARCA.
Il a poursuit ses propos en disant qu’en RDC il existe une capacité réelle d’absorption et de couverture du risque d’assurance.

Pathou Kinzala Nkuka

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top