securité

Situation sécuritaire à L’Est : L’exécutif national proroge l’état de siège

 

Le gouvernement central vient à nouveau d’adopter le projet portant autorisation de la prorogation de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu pour une période de 15 jours penant cours le 05 mai 2022. Soumis par la Ministre d’État, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux à la dernière réunion du conseil des ministres, cette prorogation permettra, d’après le gouvernement, aux Forces de défense et de sécurité, appuyées par l’armée ougandaise, de consolider les acquis des opérations antérieures et de poursuivre l’envergure des actions. Des actions qui visent à mettre fin à l’activisme des terroristes et groupes armés tant locaux qu’étrangers actifs depuis plusieurs années sur cette partie de la République Démocratique du Congo.

Toutefois, sur le terrain, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo poursuivent les opérations visant à éradiquer les ADF/MTM et leurs supplétifs qui s’illustrent par des massacres des populations. Face à la puissance de feu des FARDC, 20 otages ont été relâchés par les terroristes ADFM/TM le 19 avril dernier en territoire d’Irumu dans la province de l’Ituri, révèle le ministère de la défense nationale et anciens combattants dans le rapport présenté au conseil des ministres. Après exploitation, les rescapés ont fait état de l’épuisement de ce groupe terroriste et signalé que leur effectif actuel s’élève à plus ou moins 100 combattants, 40 femmes et une vingtaine d’enfants, et parmi eux quelques étrangers dont deux somaliens. De plus, il a rapporté que trois (03) des éléments M23 qui ont été capturés par les forces loyalistes ont confirmé que l’Hélicoptère de la MONUSCO avait été abattu par le combattant Mujambere, un des gardes rapprochés de Monsieur Makenga.

Alors qu’en Ituri, une attaque attribuée aux rebelles ADF avait fait 8 morts le vendredi 8 avril soir à Pakulu, à 10 kilomètres d’Otmaber sur la route nationale numéro 4 (RN4) dans le territoire d’Irumu. Selon des sources concordantes, des hommes armés non identifiés ont également abattu dans la même soirée deux personnes et blessé quatre autres dont un militaire des FARDC au centre commercial de Komanda, à 75 km au Nord de Bunia. Aussi, d’autres hommes armés assimilés toujours aux ADF avaient investi la localité de Mangusu au plus au moins 2 Km à l’Ouest de komanda centre sur la route de Kisangani. “Le bilan provisoire de incursion avait fait état de 20 morts dont plusieurs jeunes”, selon des sources locales avant d’ajouter que la plupart des victimes étaient attachées aux cordes.

Les Forces de sécurité de défense poursuivent sans relâche les opérations de retour de la paix en traquant tous les groupes armés et forces négatives qui sèment la désolation et la terreur dans la partie Est du pays. Décrété l’an dernier par le Chef de l’État, l’état de siège totalisera une année le mois de mai prochain. Bien que n’ayant pas atteint encore ses objectifs, il enregistre quelques avancées significatives.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top