Economie

Sommet d’Abidjan sur la relance économique : La RDC représentée par le Ministre Nicolas Kazadi

23 chefs d’État africains et de gouvernement parmi lesquels le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, ont entériné, jeudi 15 juillet 2021, la ‘’déclaration d’Abidjan’’ pour le bien-être des populations, dans le cadre de la 20e reconstitution ambitieuse des ressources de l’Association internationale de développement (IDA20). Et c’est le ministre Congolais des Finances, Nicolas Kazadi, lequel représentait le président Félix Tshisekedi, président en exercice de l’Union Africaine, qui a lu cette déclaration devant les Chefs d’États et de gouvernement.

En substance, le présent document, déclaration d’Abidjan, est le résultat des âpres discussions et devrait constituer un cadre de référence pour la priorisation des interventions du Groupe de la Banque Mondiale au cours des années à venir, a indiqué Nicolas Kazadi.

Dans cette déclaration, les chefs d’État et de gouvernements ont réitéré leur appel lancé lors du Sommet sur le financement de l’Afrique de l’Ouest à Paris le 16 mai 2021, pour un soutien accru au continent, en vue de mieux reconstruire après la crise découlant de la pandémie de Covid-19.

De plus, ils ont exhorté les donateurs à soutenir la reconstruction ambitieuse et importante des ressources de l’IDA20, pour une mobilisation d’au moins 100 milliards de dollars, d’ici la fin de l’année 2021. Les 23 chefs d’État et de gouvernement se sont engagés également à améliorer significativement leur capacité d’absorption des ressources, pour une exécution diligente des projets et programmes, en poursuivant notamment les efforts de mobilisation des recettes fiscales. Ils entendent aussi utiliser de façon transparente et efficiente, les ressources mobilisées tout en renforçant la gouvernance.

” C’est donc le moment d’agir et les ressources de l’IDA doivent nous permettre de relancer nos économies, ainsi que le processus développement pour aider nos populations à se remettre de l’impact de la covid-19, repenser collectivement nos approches de développement et nous concentrer sur ces obstacles les plus critiques qui empêchent une reprise verte, résiliente et plus inclusive “, souligne la déclaration finale lue par Nicolas Kazadi.

Amélioration du capital humain

L’amélioration du capital humain, la création d’emplois par des politiques de développement du secteur privé et la relance économique seront au centre de leurs ambitions politiques. Il s’agira de relancer les économies sans toutefois remettre en cause la soutenabilité de la dette et la stabilité du cadre macroéconomique auxquelles ils sont particulièrement attachés.

En février 2021, il a été convenu d’avancer le cycle IDA20 d’un an pour couvrir la période juillet 2022-juin 2025, et de raccourcir le cycle IDA19 à deux ans pour la période juillet 2020-juin 2022. Le cycle IDA19 a été reconstitué en décembre 2019 avec 82 milliards de dollars provenant des bailleurs de fonds, soit environ 40 000 milliards FCFA. L’IDA est une Institution de la Banque mondiale qui aide les pays à revenus faibles. Elle vise à réduire la pauvreté en accordant des prêts et des dons destinés à des programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire les inégalités et à améliorer la vie des plus démunis.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top