Politique

Soutien au Président pour 2023 : Jacques Kyabula cible de certains qui aspirent aussi à la fonction suprême


Depuis son adhésion à l’Union sacrée et sa remontée fulgurante dans les sondages, le gouverneur du Haut-Katanga fait l’objet d’une surveillance politique des plus serrées, car il est de ceux que l’on attendait pas à ce niveau de laedership.

Sans coup férir, il a su imposer un rythme d’innovations au point de passer pour l’un des meilleurs gouverneurs de la législature. Pour des raisons qu’il a longuement expliquées, il a décidé de travailler en étroite identité des vues avec le Chef de l’État dans le cadre de l’Union sacrée de la Nation. Cet acte politique de haute portée a démontré qu’il avait un sens aigu de l’analyse et pouvait donner à sa carrière politique une dimension historique.

Il est vrai que ce changement de cap n’a pas plut à beaucoup d’entre les politiques qui ont vu leur échapper un « client »de la
Prédation. Mais estimant que les intérêts de la population étaient désormais pris en compte par la vision systémique de Félix Antoine Tshisekedi qui estimait avec raison que l’État de Droit était le cadre idéal pour matérialiser la politique du peuple d’abord, Jacques Kyabula est allé sur cette lancée et a commencé à récolter les fruits de ce travail de cohérence nationale. Nonobstant les problèmes non résolus des populations qui freinent encore l’éclosion de cette nouvelle vision de la politique nationale, le Haut-Katanga est résolument engagé dans cette lutte pour la transformation.

Mais depuis que le Président Félix Antoine Tshisekedi a annoncé qu’il est désireux de solliciter un deuxième mandat comme le permet la constitution, et que cette intention a trouvé un écho favorable auprès de Jacques Kyabula, celui ci est désormais l’objet des attaques sans répit de la part de ceux qui estiment qu’il ne doit pas poser ce soutien. C’est ainsi que depuis des semaines, des déclarations sont faites mettant en cause sa loyauté à l égard de l’Union sacrée. Plusieurs vont plus loin et disent même qu’il serait en réalité un infiltré au service d’un autre camp. Des pamphlets sont publiés contre lui et veulent démontrer qu’il faut se méfier de lui.

Des sources proches du gouverneur Kyabula affirment que c’est un tissu des mensonges fabriqués par des officines qui ont peur de la réélection de Fatshi, car ils ont planifié un autre agenda. Faut-il pour cela s’attaquer à un soutien naturel du Président ? N-a-t-il pas le droit de se prononcer pour son candidat ? Il n y a que la peur de perdre qui fait perdre le contrôle à certains qui versent désormais dans la médisance et les coups bas. Jacques Kyabula qui n’a pas daigné se prononcer sur ces attaques, est selon ces mêmes sources, néanmoins, confiant dans le
Travail qui est fait pour les populations qui sauront au moment venu comment et qui appuyer.

Aujourd’hui, la vision de l’Union sacrée est largement partagée par des millions des congolais qui espèrent voir leurs conditions de vie s’améliorer grâce aux changements en cours. Entre temps, le fils du Haut-Katanga continue son travail et accompagne la matérialisation de la politique du peuple d’abord.

Robert Tanzey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top