Politique

Tenue de prochaines élections en RDC : Lamuka ne jure que par le respect du délai constitutionnel

L’Actualité politique de la RDC est, ce dernier temps, guidée par les échéances électorales qui pointent à l’horizon. Avec comme point culminant, la désignation de celui qui succédera à Corneil Nangaa comme président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) mais aussi des membres qui composeront la plénière de cette institution d’appui a la démocratie. C’est en considérant cet état de choses que le présidium de Lamuka, qui est dirigé par Adolph Muzito et Martin Fayulu respectivement présidents des partis politiques Nouvel Élan et Engagement Citoyen pour Développement (ECIDE) a tenu une conférence de presse hier mardi 24 Août au cours de laquelle la situation politique actuelle du pays a été brossée.

Dans toutes les bouches, d’aucuns évoquent l’imbroglio qui a élu domicile autour de la désignation du président de la CENI, une responsabilité qui revient de droit aux confessions religieuses. La plateforme Lamuka considère cela comme des manœuvres de l’actuel régime pour préparer le glissement. Ainsi, il déclare son attachement au respect du délai constitutionnel, en claire, la tenue des élections en 2023.

«Lamuka réaffirme haut et fort son attachement au respect de la Constitution de la République et exige sa stricte application, notamment de son article 73 qui stipule que : ” le scrutin pour l’élection du Président de la République est convoqué par la Commission électorale nationale indépendante, quatre-vingt-dix jours avant l’expiration du mandat du Président en exercice .” » Disent les dirigeants de Lamuka.

De fil à aiguille, Lamuka appelle les confessions religieuses, qui selon lui, poursuivent les intérêts autres que ceux des congolais, à cesser de semer la confusion.

«Lamuka prie instamment les responsables des confessions religieuses qui poursuivent d’autres intérêts que le salut du peuple de se ressaisir et d’avoir la crainte de Dieu ainsi que l’amour de notre peuple,s’ils sont réellement des hommes de Dieu. Ils doivent cesser de semer et d’entretenir la confusion mais plutôt de nourrir la noble idée de l’intérêt général.» Déclare Adolphe Muzito.

Tout en invitant les forces politiques et sociales acquises au changement démocratique au consensus sur la loi sur la CENI et la loi électorale, Lamuka projete une marche sur l’ensemble du territoire national le 15 Septembre prochain, dans le but, à l’en croire, de barrer la route aux tentatives de glissement et fraude électorale des élections en 2023.

Il faut aussi dire que jusqu’à ce jour, le gouvernement n’a pas encore résigné à sa responsabilité de fournir tous les moyens nécessaires pour la tenue de ces élections de 2023, qui font déjà parler en mi-2021, dans le délai souhaitable.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top