Non classé

Tête-à-tête CENCO – Kamerhe CENCO : « Avec le format actuel, on va clôturer le Dialogue, mais la crise va persister

La Conférence Episcopale Nationale Congolaise (CENCO) vient de recevoir Vital Kamerhe, Co-modérateur du Dialogue, ce jeudi 22 septembre. Pour rappel, la CENCO a demandé une enquête indépendante afin d’établir les responsabilités sur les tueries du 19 et 20 septembre 2016. Ce tête-à-tête entre la CENCO et Vital Kamerhe avait pour objectif d’évaluer l’état d’avancement et de lever certaines options à un jour de la fin de ce forum. La CENCO a au sortir de cette rencontre fait savoir qu’avec le format actuel, le dialogue va se clôturer mais la crise persistera.
Au sortir de cette rencontre, l’Abbé Donatien Nshole, premier secrétaire général adjoint de la CENCO s’est confié à ACTUALITE.CD : « Les raisons pour lesquelles nous avons suspendu (notre participation) ne sont pas encore dépassées : Il y a le deuil, mais il y a aussi la recherche d’un consensus plus large. Les évènements du 19 et du 20 septembre parlent assez pour comprendre que si on clôture le Dialogue sous ce format une bonne partie d’acteurs politiques et de la population ne se sentiraient pas concernés par ce Dialogue. On aurait fini le Dialogue, mais pas la crise. La CENCO a souhaité un Dialogue qui serait un lieu pour trouver les solutions aux problèmes (…). C’est un appel aux uns et aux autres. On doit comprendre que l’heure est grave. Le sang a trop coulé. Chacun doit être responsable d’un avenir meilleur de ce pays. Voilà pourquoi les évêques ont suspendu leur participation pour rechercher un consensus plus large pour sauver le Congo. »
S’exprimant toujours sur ACTUALITE.CD, Vital Kamerhe s’était montré optimiste en dépit des obstacles : « Il ne faut pas confondre la précipitation à la vitesse. Nous voulons avoir un bon accord. On dit que la fin justifie le moyen. Je ne suis pas pressé. Je suis guidé par les principes. Il nous fallait un fichier électoral, une séquence qui commence par la présidentielle et il nous faut un calendrier qui présente des dates précises : la date de la convocation du scrutin, la date du scrutin et la date de passation du pouvoir. Il faut ajouter la garantie que cet accord sera respecté par tous alors je dirai qu’on a fait œuvre utile, » avait-il déclaré.
« Par respect pour les morts et en solidarité avec le peuple congolais », la CENCO a décidé de suspendre sa participation au Dialogue « pour faire le deuil et chercher un consensus plus large, » avait dit l’Abbé Donatien Nshole à ACTUALITE.CD. Le prélat catholique avait souligné que l’accord politique qui doit sortir de ce dialogue doit respecter les certains « fondamentaux » comme le fait que Joseph Kabila ne sera pas candidat à la prochaine présidentielle et que les dates des scrutins doivent être clairement définies dans le prochain accord politique. En dépit du soutien apporté par l’Église Kimbanguiste, l’Église du Réveil et l’Église du Christ au Congo ce jeudi 22 septembre 2016, ce forum serait davantage fragilisé si les évêques refusaient de revenir autour de la table du Dialogue.
Actualité.CD/GH

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top