Politique

Tournée Amani : Vital Kamerhe, premier meeting, premier carton plein

Le président national de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), l’honorable Vital Kamerhe a entamé, lundi 12 septembre, une grande tournée dans la partie Est de la République Démocratique du Congo dénommée Amani, paix en swahili, langue vernaculaire la plus parlée dans cette partie du pays en proie aux conflits armés qui causent morts, désolations, déplacements massifs des populations, destruction de l’environnement, pillages des ressources naturelles, produits agricoles et des bétails. A sa descente d’avion à l’aéroport international de Goma, Vital Kamerhe a été accueilli par les membres du comité fédéral de son parti. Buts de la caravane de la paix de celui que ses contemporains l’ont surnommé ” Le pacificateur ” ? Compatir avec la population Congolaise, contribuer à la sortie de crise en apportant sa modeste contribution à la résolution de la crise sécuritaire que connaît l’Est de la RDC et enfin, remercier la population de l’Est du pays pour leurs indéfectible soutien et prières pendant les moments difficiles. Tels sont les buts de la tournée Amani, selon Michel Moto, son Directeur en charge de la communication. De Goma à Bukavu, jusqu’à Kisangani via Kindu, reconnaissant du soutien inébranlable reçue de la population Congolaise durant la période sombre que l’homme de ” Mopepe ya Sika ”, entendons par-là ” nouveau vient ”, vient de traverser, des sincères remerciements s’imposent. Mais pourquoi le choix de Goma, plus précisément Sake, comme première étape de sa tournée, alors qu’à quelques kilomètres de là, la petite cité de Bunagana et ses environs sont occupés depuis trois mois par le Mouvement du 23 Mars (M23) ? De retour dans son fief électoral situé à l’Est du pays pour sa première tournée depuis son acquittement, Vital Kamerhe, l’ancien Directeur de cabinet du Président Félix Tshisekedi, a choisi la ville martyre de Goma pour délivrer son message de paix, où il a reçu un accueil plus que chaleureux. Vital Kamerhe est arrivé dans les après-midi du lundi 12 septembre (15h30 heures locales) dans le chef-lieu de la province du Nord-Kivu, issu du démembrement du grand Kivu, pour y entamer sa première tournée post acquittement dans l’affaire dit ” Procès de 100 jours ”. Avant son arrivée, les préparatifs de son accueil se poursuivaient sans désemparer au niveau des différentes fédérations, bases et cellules du parti de l’avenue Croix-Rouge à Kinshasa-Barumbu malgré l’interdiction de son meeting populaire par le Maire de la ville de Goma, prévu au stade Afya, en raison de l’état de siège. Un des porte-paroles de son parti, l’UNC, est resté très confiant, assurant dimanche que le meeting bien lieu. Promesse tenue !

Après Goma, Vital Kamerhe s’est rendu dans la belle cité de Saké avant Rubaya, entourée par plusieurs monts calcaires dont Mushekera, Murambi, Chanzale, Male, Kanyachoa et Shebuseke, dans le territoire de Masisi, toujours dans la province du Nord-Kivu, tombée sous les charmes du couple Kamerhe. Baudoin Mayo Mambeke, John Ntumba et David Jolinot Makelele, trois anciens ministres UNC accompagnent Vital Kamerhe dans sa tournée de pacification à l’Est de la RDC. Sur place, le président de l’UNC a tenu un meeting de paix et d’unité devant une foule compacte constituée en majorité des militantes et militants du parti. Pour la petite histoire, la ville de Sake est située à 20 kilomètres à l’Ouest de Goma et 7 kilomètres au Nord de Kirotshe sur le lac Kivu.

La cité de Sake, traversée par la route nationale numéro 2, la reliant à Kirotshe et Goma, est considérée comme une ” ville refuge pour tous ”. En 1994, elle a abrité le plus grand camp des réfugiés au monde dont des rwandais fuyant le génocide dans leur pays d’origine et depuis toujours, elle accueille de nombreux déplacés venant de Goma, près de 100.000 en 2021, à la suite de l’éruption du Nyiragongo. ” Je rends grâce à Dieu de me retrouver ici à Sake ! J’ai commencé par le Nord-Kivu à cause du drame socio-humanitaire qui a frappé cette province. Nous demandons des solutions humanitaires pour soulager la population. Comptez sur moi pour faire transmettre ce message “, a-t-il promis.

Il sied de noter que cette tournée marque la rentrée politique de Kamerhe Vital quelques mois après son acquittement dans l’affaire de présumé détournement des fonds destinés au projet 100 jours du chef de l’État. Cette tournée pourrait permettre aussi à l’UNC de se refaire une santé politique à la veille des échéances électorales 2023 et de resserrer les rangs, alors que ces deux dernières années ont été marquées par des divisions internes, notamment pendant l’incarcération de Vital Kamerhe. S’agissant de la question sécuritaire, ses partisans le considèrent comme l’homme de la situation, lui qui maîtrise les problèmes de l’Est de la RDC. Ils sont convaincus qu’il peut apporter sa contribution dans la recherche de solutions.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top