Politique

Tuerie de près de 14 civils à Djuku en Ituri “L’Opinion politique Congolaise sollicite la levée de l’Etat de siège “

Une année s’est déjà écroulée depuis l’annonce de l’Etat de siège déclaré par le président de la République Félix Antoine Tshisekedi dans les provinces de l’ Ituri et Nord Kivu.
Au cours de la récente réunion, du gouvernement et les députés des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, le président Félix Tshisekedi a dressé un bilan sévère de la mesure, avant de convoquer une table ronde dans les prochains jours.

Cette initiative d’appel à un dialogue autour d’une table pour l’évaluation de l’État de siège a suscité des réactions des politiques au sein de la classe politique. Des réactions qui se sont multipliées après cet “énième massacre” de plusieurs dizaines des Congolais à Djugu en Ituri.
A cet effet, Geopolis Hebdo vous propose ainsi les réactions à chauds des leaders politiques et personnes influentes.

Martin Fayulu ( Lamuka)

« Etat de siège: Un an de tâtonnements inutiles et de souffrance atroce pour le peuple congolais. La RDC a besoin des institutions légitimes et d’une armée nationale digne de ce nom. Une unité devra être déployée tout au long de nos frontières à l’est du pays. » a-t-il dit.

Avant d’ajouter que :  « Les dernières tueries de Mabilindey à Djugu (Ituri) où 49 civils ont été massacrés prouvent à suffisance l’urgence de lever cet état de siège inutile qui fait plus de dégâts que sous administration civile. Insupportable. »Delly Sesanga (Député national)

« Je ne peux cependant manquer de relever qu’à notre tristesse se mêle les sentiments de colère et de révolte. Révolte, face à l’impuissance publique de notre gouvernement à garantir à nos concitoyens le plus élémentaire des droits de l’homme : la sécurité des personnes et de leurs biens ».

Pour Bertin Mubonzi, (Président de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale)

« La décision sera prise avant la fin de la session parlementaire. Les 15 jours n’ont rien avoir. C’est en rapport avec les prorogations, l’état de siège, nous continuerons à le proroger jusqu’à ce que le Président de la République va lever l’option et ça va intervenir avant la fin de la session parlementaire en cours ».

Jusque là, il faudrait signaler que Quatorze (14) civils ont été tués par des miliciens CODECO (Coopérative pour le développement du Congo) dans la nuit du lundi à ce mardi 10 mai au camp des déplacés de Lodda, se trouvant dans le groupement Dz’na en chefferie de Walendu-Pitsi dans le territoire de Djugu en province de l’Ituri.

Enock Issey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top