Economie

TVA non remboursée, exonérations fiscales et douanières : Nicolas Kazadi et la FEC harmonisent les vues

La suspension des exonérations fiscales et douanières fantaisistes par l’État congolais et l’épineuse question portant sur le non remboursement de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) perçue chez les opérateurs miniers, tels sont les sujets qui ont été au menu de la rencontre entre le ministre national des Finances, M. Nicolas Kazadi, et une importante délégation de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC). Cette séance de prise de contact qui a eu lieu au siège national du patronat privé congolais, s’est inscrit dans le cadre du dialogue social que l’argentier national organise avec les différents partenaires du Gouvernement de la République au sujet de la mobilisation décuplée des recettes publiques. L’objectif de ce dialogue est de déblayer le terrain pour recréer la confiance entre les contribuables et l’Etat mais aussi, de renforcer les mécanismes de transparence en mettant en relief la légalité et le respect des engagements.

S’agissant de la suspension des exonérations (Ndlr : Exonérations fiscales et douanières dont certaines sont jugées fantaisistes selon un rapport récent de l’Inspection Générale des Finances, IGF en sigle) depuis le mois de septembre 2020, le Président national de la FEC, Albert Yuma Mulimbi, a sollicité auprès du patron de Finances congolaises la révision de cette mesure qui, d’après lui, obstruerait le bon fonctionnement d’une myriade d’entreprises dans le secteur privé. A ce sujet, le ministre des Finances a insisté sur la nécessité pour l’État d’avoir les ressources nécessaires afin de répondre de manière favorable aux attentes de la population.

Sans donner une réponse définitive, Nicolas Kazadi a estimé que cette question et bien d’autres trouveront des réponses satisfaisantes lors des réunions circonstanciées qui auront lieu selon les besoins. De plus, le numéro 1 aux Finances a fustigé beaucoup les exonérations accordées dans le passé qui violaient systématiquement les dispositions légales qui s’y rattachent en sus du fait que cela faisait perdre au trésor public énormément d’argent.

Évoquant le paiement de la TVA, Nicolas Kazadi a essayé de clarifier les choses. En clair, le ministre national des Finances a annoncé qu’il envisage d’instituer une commission qui aura pour mission de prendre des résolutions devant garantir la paix sociale. Pragmatique et réaliste, l’argentier national a donné l’exemple du conflit réglé avec maestria qui opposait la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) à la Rawbank qui se chiffrerait à plus de 3 milliards USD.

Toutefois, cette première réunion de prise de contact entre le ministre national des Finances et la FEC n’est pas une simple formalité. Elle a plutôt constitué un cadre d’échange qui a permis aux deux parties de poser les jalons sur l’envie de recréer la classe moyenne Congolaise à travers l’entreprenariat qui aura dorénavant pour socle le fonds d’investissement pour la diversification de l’économie congolaise, une initiative louable de Nicolas Kazadi.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top