Santé

Vaccin Covid-19 : Astra Zeneca, l’énigme !

La République Démocratique du Congo (RDC) décide de débuter la vaccination contre la Covid-19 à partir du lundi 19 prochain. Cette décision a été prise après une réunion tenue mardi autour du président Félix Tshisekedi. Une équipe spéciale nommée par le président congolais pour le suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus a donné son appréciation du vaccin Astra Zeneca. Selon cette équipe, appelée Task force, “le vaccin Astra Zaneca ne présente aucun inconvénient sur la population”. D’où la décision de lancer la campagne de vaccination sur toute l’étendue de la RDC.

La RDC qui avait reçu 1 700 000 de doses de vaccins contre la Covid, avait reporté les débuts des opérations de vaccination suite à des rumeurs sur la possible coagulation de sang rapportée dans certains pays européens où le vaccin Astra Zeneca avait été utilisé. Le ministre sortant de la santé, Dr Eteni Longondo avait annoncé qu’une étude allait être faite sur le sérum Astra Zeneca. Plus d’un mois après, les congolais vont pouvoir se faire vacciner.

Selon la Task force, “la vaccination sera volontaire et la priorité sera accordée au personnel soignant, aux personnes vulnérables souffrant des maladies chroniques et à toutes les personnes exposées à un flux important dans l’exercice de leur travail”.

Le vaccin Astra Zeneca qui est certes utilisé dans plusieurs pays, dont des pays africains, reste quand-même une énigme. Le Danemark a renoncé définitivement à ce vaccin à cause de ses effets secondaires «rares» mais «graves», ont annoncé les autorités sanitaires de ce pays, faisant du pays scandinave le premier à l’abandonner en Europe. En Afrique, l’Afrique du Sud a aussi renoncé à ce vaccin.

En RDC, le ministre sortant de la Santé, le Docteur Eteni Longondo avait annoncé une étude au niveau national. A ce jour, doit-on dire que les équipes au niveau du pays, ont livré les conclusions de leurs investigations sur le sérum ? Le vaccin est-il toujours adapté pour “les variantes” du Covid ? La peur du vaccin contre cette pandémie est-elle fondée ? Ces questions sont vitales. Elles sont sans réponse actuellement. Et les sollicitations de Géopolis Hebdo via les appels téléphoniques envers le ministre sortant de la santé pour savoir quels sont les éléments de certitude qui ont fait valider le vaccin Astra Zeneca en RDC sont restées vaines.

Il est vrai que selon les spécialistes, il n’existe pas de vaccins avec zéro effet secondaire. Mais, il serait prudent d’encadrer cette autorisation des mesures de précaution. En Europe, plusieurs pays qui avaient suspendu la campagne de vaccination d’Astra Zeneca ont repris l’inauculation de ce vaccin, mais cette vaccination est assortie de précautions liées notamment à l’âge des bénéficiaires. Et l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) qui a donné l’avis favorable à l’utilisation d’Astra Zeneca, a néanmoins reconnu un lien avec des cas de thrombose graves, mais rares. L’EMA avait estimé que “les bénéfices du vaccin l’emportaient toujours sur les risques”.

La nuance vaut son pesant d’or. Pour l’instant en RDC, il a été dit que le vaccin Astra Zeneca ne présente pas “d’inconvénients sur la population”.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top