Monde

Validation du Document de Politique Nationale Scientifique (DPNS) : José Mpanda et Jean-Pierre Ilboudo passent à la vitesse supérieure !

Le Document de Politique Nationale Scientifique (DPNS) de la République Démocratique du Congo (RDC) sera validé, sauf imprévu, le 15 octobre 2021. Annonce faite à la presse avec tambour et trompette par le Représentant-pays de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), M. Jean-Pierre Ilboudo, à l’issue de sa rencontre fructueuse, le mardi 7 septembre dernier, avec le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique (RSIT), Me José Mpanda Kabangu.

En effet, le DPNS est un travail des experts congolais et internationaux sous financement de l’UNESCO, institution spécialisée du système des Nations Unies, qui doit servir, après sa validation, de Feuille de route dans les différents domaines de recherche en RDC.

” L’UNESCO a contribué à écrire cette Politique, ça fait déjà deux ans. C’est vrai qu’en 2019 on voulait faire cette validation, mais nous nous sommes aperçus que les aspects sciences sociales et sciences humaines manquaient. Donc, le Document qui ne mettait beaucoup d’accès que sur les sciences naturelles et les sciences exactes a été revu, enrichi, puis transmis cette année au bureau de l’UNESCO à Yaoundé (Cameroun) et du siège à Paris (France). Le Document est prêt, il est bon, il est excellent et nous allons passer à sa validation. Nous avons arrêté avec le ministre la date du 15 octobre 2021 pour le forum de validation qui aura lieu ici à Kinshasa ”, a déclaré le diplomate Jean-Pierre Ilboudo. Avant de faire cette promesse devant témoins : ” Il y aura un plan d’actions qui va aborder tous les aspects de la Politique, que ce soit la question normative ou la question de formation de chercheurs congolais ou la question d’innovation ”.

Notre rôle, renchérit le Répresentant-pays de l’UNESCO en RDC, c’est de faire en sorte que l’on n’ait pas seulement un Document de Politique, mais qu’on ait un plan d’actions à mettre en œuvre.

” Il y aura ce plan d’actions avec un chronogramme, un budget. Et c’est ce que nous allons faire immédiatement après la validation du Document de Politique Scientifique Nationale ”, a rassuré le Représentant de l’UNESCO au pays de Patrice-Emery Lumumba face à l’inquiétude de soutien et d’accompagnement des chercheurs congolais souvent butés aux difficultés de financement en vue de bien mener à bon port leurs recherches.

Aussi, l’hôte de marque du ministère de la RSIT a aussi révélé aux médias locaux qu’il a abordé avec le warrior José Mpanda la question de la Politique de l’Innovation Technologique et de l’UNESCO.

La Conférence Générale de l’UNESCO aura lieu en Novembre 2021 à Paris

” Vous savez que le ministre est le Vice-président de la Commission Nationale de l’UNESCO, et il est donc question de renforcer les capacités de quatre ministres chargés de l’UNESCO à savoir : l’Enseignement Secondaire, Professionnel et Technique (ESPT), l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), la Culture et la Recherche et également préparer leur participation à la Conférence Générale de l’UNESCO qui aura lieu en Novembre 2021 à Paris. Et vous savez que cette Conférence réunit les 185 pays membres de l’UNESCO et c’est là qu’est défini le budget de quatre ans  et également les programmes majeurs : éducation, sciences naturelles et exactes, sciences sociales et humaines, culture et communication et information ”, a fait savoir Représentant-résident de l’UNESCO.

Il sied de rappeler que le 15 octobre 2019, soit un mois et une semaine après sa prise des fonctions de ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, Maître José Mpanda avait présidé au centre CEPAS, à Kinshasa-Gombe, la cérémonie de restitution de ce Document de Politique Scientifique de la RDC. A l’occasion, ce dynamique membre du Gouvernement central avait affirmé que sa vision était de faire de la science et de l’innovation technologique des outils de développement durable pour l’émergence de la RDC à l’horizon 2030.

” L’objectif, est celui d’atteindre un développement socio-économique durable à travers la mise en œuvre de la Politique Scientifique et Innovation Technologique de la RDC, pour résoudre les besoins actuels et avenirs de la population, afin de lui garantir une meilleure qualité de vie. Le Document de Politique Scientifique nous permettra de lancer une vision claire de la recherche scientifique et innovation technologique ”, avait-il déclaré. Pour ce faire, le ministre Mpanda Kabangu se bat depuis lors tant bien que mal pour donner à la fois la visibilité et un rayonnement à ce ministère transversal.

25 novembre 1960 – 25 novembre 2020 : l’UNESCO, c’est 60 ans de présence en RDC

L’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (en anglais : United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization, UNESCO, également écrit Unesco) est une institution spécialisée de l’Organisation des Nations Unies (ONU) créée le 16 novembre 1945 à la suite des dégâts et des massacres de la Seconde Guerre mondiale. Elle a pour objectif, selon son acte constitutif, de ” contribuer au maintien de la paix et de la sécurité en resserrant, par l’éducation, la science et la culture, la collaboration entre nations, afin d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’Homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations unies reconnaît à tous les peuples ”.

Vingt (20) ans après sa création, soit le 25 novembre 1965, elle signera un accord de siège avec l’ex Colonie-belge 5 mois seulement après l’indépendance politique du pays, devenant ainsi la première agence du système des Nations Unies établie à Léopoldville, actuelle Kinshasa, depuis 1960. Le 25 novembre 2020, l’UNESCO-RDC a soufflé sur sa soixantième bougie. Le siège de l’UNESCO est situé à Paris (France).

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top