Société

Vector Control de TFM : Léonard Ngwej défend sa thèse et obtient la Grande Distinction sur ‘’ la pulvérisation intra domiciliaire ‘’

’ Efficacité des insecticides à effet rémanent sur des surfaces murales variées et sur les vecteurs du paludisme dans la zone de santé de Fungurume ‘’. C’est l’intitulé de la thèse de doctorat soutenue publiquement, le samedi 13 août 2022, en vue de l’obtention du grade de Docteur en Santé Publique, par le docteur Léonard Ngwej Mutshid, responsable du service Vector Control de Tenke Fungurume Mining (TFM). Devant un jury composé d’éminents professeurs d’universités et en présence du Recteur de l’Université de Lubumbashi (UNILU), Léonard Ngwej a motivé sa thèse par le besoin pressant de réduire la prévalence du paludisme en République Démocratique du Congo (RDC) et dans la concession de TFM, en particulier. Il s’est agi d’évaluer l’efficacité de la pulvérisation intra domiciliaire sur les types de murs rencontrés localement, afin de déterminer si la pulvérisation intra domiciliaire peut compléter efficacement l’utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticides dans la lutte contre le paludisme à Fungurume et sur toute l’étendue du territoire national.

Au bout de près de 2 heures d’exposé et d’échanges, le jury, avec à sa tête la professeure ordinaire Françoise Malonga Kaj, a attribué, après délibération, la mention Grande Distinction au docteur Léonard Ngwej pour sa soutenance.

Un travail de longue haleine, 7 ans de recherches qui ont commencé par l’élaboration et la soumission du protocole de recherche à l’École de Santé Publique de l’Université de Lubumbashi et au Comité d’éthique médicale de cette Alma Mater, et qui ont consisté dans la récolte des données, l’analyse statistique des résultats obtenus, la publication d’articles scientifiques dans la revue scientifique britannique ‘’ Malaria Journal ‘’ et la rédaction de la dissertation doctorale. Ce travail de recherche a été une réussite aussi et surtout grâce à l’appui de l’entreprise minière TFM comme le témoigne le récipiendaire.

‘’ Cest une activité scientifique qui a été menée grâce à TFM, qui a mis beaucoup de moyens dans ce projet. La société TFM a mis à notre disposition un laboratoire d’entomologie qui nous a permis de suivre l’efficacité des insecticides de pulvérisation étudiés. Toutes les deux semaines, il nous fallait produire 1 540 moustiques à tester dans le laboratoire d’entomologie. Sans ce dernier, il nous aurait été difficile de faire cette recherche. Nous disons (aussi) un grand merci à la Direction générale de TFM et à l’ensemble de ses employés ‘’, a déclaré le désormais Ph.D. Léonard Ngwej qui n’a pas tari d’éloges à son sponsor.

Ses études sur l’efficacité des insecticides utilisés en intra domiciliaire sur différents types de murs en milieu semi-expérimental et en milieu naturel lui ont permis de publier deux articles scientifiques dans la prestigieuse revue ‘’ Malaria Journal ‘’. L’un des articles a contribué à l’homologation d’un insecticide par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et avait pour titre : ‘’ Indoor residual spray bio-efficacy and residual activity of a clothianidin-based formulation (SumiShield® 50WG) provides long persistence on various wall surfaces for malaria control in the Democratic Republic of the Congo (https://malariajournal.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12936-019-2710-5) ‘’.

Cette riche expérience lui a valu, au début de l’année 2022, l’invitation par l’Université de Kinshasa (UNIKIN) pour évaluer un nouvel insecticide. Cet insecticide est déjà en étude par l’OMS et dans certains pays, notamment africains. En RDC, l’Université de Kinshasa qui mène cette étude, a recherché l’expertise de TFM qui a une expérience de la pulvérisation à grande échelle depuis 2008. Il était question d’aider l’équipe locale à pulvériser cet insecticide sur différents types de murs, d’évaluer l’efficacité de cet insecticide et d’observer sa rémanence sur les types de murs sélectionnés. Et pour TFM, si cet insecticide d’une classe nouvelle s’avérait efficace, l’entreprise l’intégrerait dans son programme de rotation des insecticides.

Une année auparavant, Dr. Léonard Ngwej a décroché le prix de la Meilleure Communication au terme des journées scientifiques annuelles organisées par le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP). Ces journées réunissent des chercheurs des universités, des organismes internationaux et des institutions qui œuvrent dans la lutte contre le paludisme en RDC et qui disposent de données fiables, et TFM est invité à ces journées chaque année depuis 2017. TFM a aligné quatre présentations, et c’est l’une d’entre elles qui a raflé le prix de la Meilleure Communication scientifique. Son titre est ‘’ État des lieux de la possession et utilisation des moustiquaires imprégnées d’insecticides dans la concession de Tenke Fungurume Mining – Zone de santé de Fungurume ‘’.

Notez que trois de ces quatre présentations sont déjà publiées dans le prestigieux journal britannique ‘’ Malaria Journal ‘’. Il sied de souligner que depuis le lancement du projet TFM en 2006, un grand nombre d’employés ont bénéficié de l’appui de l’entreprise dans leurs études supérieures notamment de Master, de Doctorat, etc. au pays ou à l’étranger. Comme pour dire, TFM place l’épanouissement de l’homme au centre de ses activités pour un investissement durable dans le développement de la RDC.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top